Il existe 177.147 manières de nouer une cravate

Phil got the Eldredge knot. Thanks, You Tube ! / Reed Probus via Flickr CC Licence by

Phil got the Eldredge knot. Thanks, You Tube ! / Reed Probus via Flickr CC Licence by

Voici une petite leçon de maths qui pourrait intéresser François Hollande, souvent raillé pour ses cravates jamais droites. Des mathématiciens de l’Institut Royal de Technologie de Stockholm ont calculé qu’il existait 177.147 manières différentes de faire un nœud. L'équipe de mathématiciens se serait intéressée au sujet après avoir visionné sur Youtube un tutoriel sur le nœud de cravate du Mérovingien, personnage de Matrix Revolutions interprété par Lambert Wilson. 

Tutoriel noeud mérovingien

Dans une théorie établie en 1999, reprise par le New Scientist (lien payant), deux physiciens de l’Université de Cambridge, Thomas Fink et Yong Mao, avaient déjà élaboré un «langage formel pour décrire les nœuds de cravate». On y parlait deux autres nœuds: le Eldredge, et le Trinity (mais aucun lien avec Matrix cette fois-ci). 

Tutoriel noeud Eldredge

Tutoriel noeud Trinity

Ils avaient mis au point un système de notation qui décrivait les séquences de plis de la cravate, sur la gauche, sur la droite, ou au centre. «Leur modèle a révélé la façon dont chaque pli affecte l'apparence finale du nœud», peut-on lire sur le NewScientist. Avec le langage de Thomas Fink et Yong Mao, seulement 85 nœuds de cravate différents étaient faisables. Pourquoi si peu de combinaisons possibles? Parce que les physiciens supposaient qu’on ne pouvait faire rentrer la cravate dans un nœud qu’une seule fois, et que toutes les combinaisons étaient celles où le reste de la cravate recouvrait le nœud. 

Capture d'écran, théorie de Thomas Fink

Dans la nouvelle théorie, la pointe de la cravate peut être rentrée plusieurs fois dans des nœuds au cours du pliage.

L'équipe suédoise a utilisé trois symboles — T (dans le sens des aiguilles d'une montre), W (le sens contraire) et U (la pointe de la cravate rentre dans un nœud) et crée un générateur de nœuds de cravate aléatoires, en plaçant les lettres dans des ordres différents. (TWWTWTWTTTU est par exemple une combinaison d'un noeud de cravate)— et onze mouvements (contre huit dans la théorie de 1999). En voici un exemple:

Alors monsieur le Président? Vous avez choisi quoi comme combinaison pour le diner à la Maison Blanche?

Partager cet article