Tech & internet / Life

A quoi ressemblera le web en 2063? L’Internet et le monde ne feront plus qu'un

Temps de lecture : 2 min

Network / Claus Rebler via Flickr CC License By
Network / Claus Rebler via Flickr CC License By

Le numéro de la revue Documentaliste-Sciences de l’Information paru le 30 janvier 2014 –revue éditée par l'Association des professionnels de l'information et de la documentation qui fête ses cinquante ans– fait de la prospective en imaginant les «scénarios dans 50 ans» de la place de l’information, dans un monde dominé par un web qui n’aura plus grand-chose à voir avec le nôtre.

Le chercheur en sciences de l’information et de la communication Olivier Ertzscheid publie dans ce cadre l’article Outerweb et infranet: rendez-vous en 2063, dont une version est reproduite sur son blog Affordance.

A quoi ressemblera ce web du futur?

Le monde sera interconnecté –30 milliards d’objets à l’horizon 2020. Les écrans auront disparu «à force d'être omniprésents. Ils auront été intégrés, aux murs de nos maisons, aux parebrises de nos voitures, aux verres de nos lunettes, aux cadrans de nos montres. Google Glasses, montres connectées, vêtements intelligents».

«Comme les écrans auront disparu, comme ils auront été –au sens quasi-biologique du terme– "assimilés", "digérés", les claviers disparaîtront à leur tour. Et avec eux la distance réflexive qu'autorise l'écrit.»

L’homme sera assisté par «l'algorithmie partout, ambiante, diffuse, à chaque choix, chaque décision, dans l'intervalle d'une micro-seconde, sur le modèle du trading haute fréquence».

Si on a bien suivi l’auteur, c’est Internet qui aura disparu à force d’être omniprésent. Une convergence va se former entre ce qu’on considère aujourd'hui comme l’Internet d'une part, et ce qu'on nomme encore le monde réel. On parlera alors plutôt d’Outerweb, que certains définissent comme «l’explosion d’Internet dans le monde réel».

On peut, selon l’auteur, s’attendre à ce que «le cyberespace n'existe plus. Il est l'espace. Il nous reste encore à inventer la manière dont nous choisirons de l'investir et d'y interagir. Avant que d'autres ne le fassent pour nous».

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Copines perdues de vue et hommes décevants

Copines perdues de vue et hommes décevants

Depuis quelques années, apparaissent en France des interfaces dédiées aux activités de loisirs entre femmes. Un phénomène qui en dit long sur le besoin des femmes de recréer des solidarités qui semblent avoir disparu mais aussi de se défaire des rapports de pouvoir et de séduction avec les hommes.

Alexa, peux-tu me dire qui a commis ce double meurtre?

Alexa, peux-tu me dire qui a commis ce double meurtre?

Pour la première fois, les enregistrements d'un Amazon Echo pourraient permettre de confondre un meurtrier.

Google sait quel restaurant vous a rendu malade

Google sait quel restaurant vous a rendu malade

Et ça fait un peu peur.

Newsletters