Double XLife

Comprendre les enjeux du genre

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 30.01.2014 à 18 h 56

Voici quatre articles pour mieux saisir ce dont on parle quand on évoque la «théorie» du genre, ou plus exactement les études sur le genre.

La chaussure d'un participant à la course sur talons hauts de la Gay Pride de Madrid, le 30 juin 2011. REUTERS/Susana Vera

La chaussure d'un participant à la course sur talons hauts de la Gay Pride de Madrid, le 30 juin 2011. REUTERS/Susana Vera

L'idée qu'une «théorie du genre» serait véhiculée en France, soutenue par le gouvernement, et qu'elle s'apprêterait à gangréner le système scolaire inquiète depuis quelques mois, notamment les membres de la Manif pour tous, mais plus largement de simples parents, qui ont peur que l'on enseigne [à [leurs] enfants qu'ils ne naissent pas fille ou garçon mais qu'ils choisissent de le devenir]

A tel point qu'une centaine d'écoles a été perturbée par l'absence d'élèves, dont les parents voulaient protester contre ce supposé enseignement de la «théorie du genre» dans les classes. 

Pour mieux comprendre ce débat sur le genre, qui s'oppose au sexe en ce qu'il souligne la part culturelle, construite, de la féminité ou de la masculinité (comme le fait d'attribuer la couleur rose aux filles et le bleu aux garçons), voici quatre articles à lire sur le sujet, en partenariat avec le site nonfiction.fr.

  • Éloge de la diplopie aux pays des gender studies part du livre d'Anne-Emmanuelle Berger Le grand théâtre du genre pour expliquer, avec cette essayiste et universitaire qui enseigne aux Etats-Unis comme en France, la complexité des gender studies ou études du genre. Cet article montre comme ces études se sont développées dans un creuset d'influences et diverses et pourquoi elles ont émergé.
  • Plaidoyer pour les atypies sexuelles est la recension des Cinq sexes, un livre d'Anne Fausto-Sterling, biologiste et historienne des idées, qui explique pourquoi résumer la nature biologique humaine à seulement deux sexes est réducteur, évoque l'hermaphrodisme, et l'importance de ne pas nier la complexité du biologique.
  • Multiplicité et biologie des sexes évoque un autre livre de Fausto-Sterling. Celui-ci aborde les dangers qu'il y a à faire de la science un arbritre neutre quand, en fait, les recherches scientifiques ont aussi une part de politique. Dans le choix des recherches qui sont faites, dans leur interprétation.
  • Retour de bâton féministe, enfin, est la recension du livre de Nancy Huston, Reflets dans un oeil d'homme. L'essayiste y explique pourquoi les sexes sont indépassables et conditionnent eux-mêmes (et non pas la société, la culture) les individus, et pourquoi il ne faut pas, selon elle, chercher un autre horizon pour comprendre ces individus dans leurs spécificités.

Sur ce sujet, vous pouvez lire aussi: Quand la droite fait de la pub au genre; Catho et pour l'étude du genre, c'est possible?; Le Diable se niche dans le genre; Théorie du genre: quand l'UMP lui offrait la consécration; La guerre du genre à l'école, un épouvantail planté par la droite.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte