Boire & mangerLife

Les Mycéniens étaient très forts en barbecue

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 02.02.2014 à 11 h 41

Brochettes/ François Terrier via Flickr CCLicence By

Brochettes/ François Terrier via Flickr CCLicence By

La civilisation mycénienne (en Grèce et autour de la Mer Egée entre 1600 et 1100 av. J-C) est bien connue pour ses palais somptueux. Mais on sait moins que les Mycéniens étaient très forts en grillades.

Pendant longtemps, explique NPR, les archéologues n’ont pas su comment ces Grecs anciens utilisaient certains ustensiles trouvés sur des sites mycéniens. Parmi les objets mystérieux, des plateaux de céramique ayant des petites encoches pour placer des brochettes de viande (connues sous le nom de «souvlaki» en Grèce).

Il y a avait alors un gros désaccord entre les chercheurs: ces plateaux étaient-ils destinés à être placés directement sur le feu, permettant ainsi de recueillir la graisse? Ou bien était-ce une sorte de barbecue portatif, destiné à accueillir les braises? 

Julie Hruby, prof assistante en lettres classiques au Dartmouth College, a décidé d’enquêter et de tenter d'en savoir plus en cuisinant directement dans le style mycénien. «Nous n'avons aucune recette. Certains documents nous donnent des informations sur les provisions nécessaires à des banquets, nous avons donc des indications sur les ingrédients. Mais pour comprendre comment les gens cuisinaient, nous misons sur les poteries», explique-t-elle à Livescience.

Avec l’aide d’une céramiste, elle a reproduit les ustensiles, non sans mal puisqu'il est difficile de trouver des matériaux ressemblant à l’ancienne argile grecque.

Finalement, il suffisait donc d’essayer: quand vous placez le plateau à grillades sur le feu, les brochettes ne sont pas assez cuites. Mais si vous mettez les braises directement dedans, juste sous la viande, la cuisson est parfaite. En fait, l’objet était sûrement mobile, parfait «pour les voyages et les pique-niques»… Le barbec' portable a donc été inventé il y a plus de 3000 ans. 

Des plaques, a priori utilisées pour la fabrication du pain, ont aussi été trouvées. Un côté est lisse, l’autre est texturé avec des petits trous. Encore fallait-il savoir dans quel sens utiliser la chose… Julie Hruby a donc testé aussi avec ses répliques, pour se rendre compte que les perforations étaient sans doute une technique antiadhésive antique. Avec une bonne dose d’huile, ça donnait un beau pain plat.

Comme ces ustensiles ont été retrouvés dans les grands palais, Julie Hruby pense que ces techniques assez avancées étaient utilisées par des cuisiniers professionnels, pour les riches propriétaires. Selon elle, le régime alimentaire était assez simple (porc, boeuf ou mouton pour les protéines, et pain fabriqué avec du blé, de l'orge ou de l'épeautre), mais les palaces mycéniens ont «beaucoup favorisé l'innovation culinaire».

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte