Science & santéLife

Une canette de Coca dans la lave, ça donne quoi?

Andréa Fradin, mis à jour le 25.01.2014 à 16 h 29

Capture d'écran de la vidéo filmant la rencontre de la lave et du Coca

Capture d'écran de la vidéo filmant la rencontre de la lave et du Coca

Il y a parfois des interrogations existentielles qui, comme ça, nous agitent le ciboulot. Telle que celle-ci: que devient une canette de Coca si on la met sur le chemin d'une coulée de lave? 

Si la question vous turlupine aussi, bonne nouvelle: un photographe du nom de Bryan Lowry vient de mener l'expérience à Hawaii, qui compte deux volcans effusifs actifs, le Kīlauea et le Mauna Loa (dernière éruption en 1984). Grand amateur des images volcaniques, il a d'abord utilisé «une canette percée sur le haut», raconte I fucking love science, afin d'éviter tout risque d'explosion, et a ensuite retenté l'expérience avec une canette parfaitement fermée. Le site de partage d'informations scientifiques ajoute:

«de la lave qui vient de surgir fait de 700 à 1200 degrés Celsius. Selon les fabricants, il faut servir le Coca-Cola à une température de 4 degrés Celsius.»

La rencontre s'annonce donc explosive et ne se termine, comme on peut l'attendre, pas très bien pour le Coca, comme le montre la vidéo:

Le contenant du soda est tout de même assez résistant, en tout cas davantage qu'un humain plongé dans la lave. Ou plus justement qu'un humain plongé dans la lave tel que peut l'imaginer Mick Jackson, le réalisateur de l'excellent nanar catatastrophe sorti en 1997, Volcano (la scène à la 49e seconde):

La réalité est en fait tout autre --et moins spectaculaire--, comme le racontait le géologue Erik Klemetti sur Wired en 2012:

«[cette scène] est peu probable. Peut-être [qu'il y aurait] quelques brûlures, peut-être des pieds perdus (pensez à Dark Vador), mais pas une fonte intégrale et systématique comme celle-ci.»

De la même façon, le chercheur expliquait qu'il est impossible de mourir dans la lave de la même façon que Gollum qui [alerte spoiler] meurt en sombrant dans une mer de magma à la fin du troisième opus du Seigneur des Anneaux. Question de densité! Comme nous le résumions alors sur Slate:

«[...] la densité et la viscosité (c'est à dire la résistance à l'écoulement) de la lave [sont] autrement plus importantes que celles de l'eau. Et c'est physique, si un corps est trois fois moins dense que le basalte qui compose la lave, il ne peut pas s'enfoncer dans ses profondeurs.»

Une certitude demeure: si l'on ne se noie pas, ni ne fond, on risque néanmoins fort de mourir en plongeant dans cette matière à la température extrême, écrit Kotaku. Un rappel salutaire.

Andréa Fradin
Andréa Fradin (204 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte