Sciences / Life

Regardez une plage des Maldives illuminée par des millions de planctons luminescents

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du compte FlickR de Will Ho
Capture d'écran du compte FlickR de Will Ho

C'est un spectacle surréaliste: un bord de mer qui scintille de mille feux non pas au coucher de soleil mais en pleine nuit, d'un bleu électrique et étrange –de celui qu'on voit dans les films sur les extraterrestres ou dans Avatar.

Ce tableau, le photographe taïwanais Will Ho a eu la chance de l'immortaliser, alors qu'il passait ses vacances sur les îles Maldives. Il s'explique par la présence dans l'eau «de millions de phytoplanctons bioluminescents», comme le résume le site consacré à l'art visuel This is Colossal.

Présents à la surface, ces micro-organismes qui font notamment le bonheur des baleines (telle celle qui surgit dans L'Odyssée de Pi) sont déposés sur la plage avec les vagues. Leur phosphorescence, similaire à celle des lucioles, est liée à un état de stress: «Ils éclairent la plage entière, là où les vagues touchent le sable et agitent les petites créatures, explique Gizmodo. Ils s'éclairent aussi sous la pression, quand des gens marchent sur le sable.» D'où ces incroyables empreintes de pas lumineuses.

Certains phytoplanctons s'illuminent en raison de leur membrane cellulaire, qui «répond aux signaux électriques», avançait en 2012 National Geographic, en écho aux travaux de Woodland Hastings, un biologiste de Harvard expert du phénomène.

A l'en croire, il est possible d'observer ces halos bleutés dans tous les océans, comme le montrent ces autres illustrations tout aussi féériques:

Andréa Fradin Journaliste

Newsletters

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

Nous avons mené l’enquête.

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Les Rice Krispies pourraient aider à comprendre les glaciers

Des scientifiques australiens étudient les effondrements de milieux poreux en versant du lait sur des céréales.

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Et son instinct lui dit que la menace du réchauffement climatique est exagérée.

Newsletters