Science & santéLife

Vous dormez davantage que vous ne le dites

Raphaël Czarny, mis à jour le 17.01.2014 à 10 h 34

Luke Jones via Flickr CC Licence By

Luke Jones via Flickr CC Licence By

Vous surestimez souvent le temps passé à travailler. Et c’est le contraire pour le temps de sommeil, nous explique un article de Catherine Rampell, du New York Times. La journaliste a comparé un sondage de l’institut Gallup, qui montre que l’Américain moyen dort 6,8 heures par nuit, et des statistiques du Bureau du Travail de l’American Time Use Survey, selon lequel le temps moyen passé à dormir est de 8,7 heures.

Le premier s’est contenté de poser la question; le second a suivi ses sujets jour par jour.

Deux différences méthodologiques (étude de 2012, sondage de 2013, et population à partir de 15 ans dans l’étude, à partir de 18 ans dans le sondage) ne suffisent pas à expliquer ce décalage. Dont le motif pourrait être une surestimation du temps effectif de sommeil (dans l’étude, les personnes compteraient les heures passées à compter les moutons), mais également une sous-estimation du repos nécessaire: dans une société ultra-travailleuse, moins on dort, plus on est productif.

Qui n’a jamais rêvé, comme Napoléon, de dormir 4h par nuit, ou comme 3% de l’humanité, de disposer de ce gêne qui permet de récupérer parfaitement en six heures? En tout cas, si vous mentez  à propos de votre temps de sommeil, n’hésitez pas à faire une sieste: comme l’avait expliqué Slate.fr, c’est à la fois excellent dans des situations de stress, et recommandé pour une meilleure espérance de vie. Et si vous vous demandez ce qu'est une «vraie» sieste, voici quelques conseils.

C’est une phase de sommeil qui dure entre 10 et 30 minutes, idéalement entre 13 heures et 16 heures. Un sommeil plus long développe l’«inertie du sommeil» qui se traduit par une sensation de malaise et d’ivresse qui met du temps à disparaître. Sara Mednick, spécialiste du sommeil de l’Université de Californie et auteure du livre Take a Nap! Change your life (Faites une sieste! Changez votre vie) estime qu’une sieste de 10 à 20 minutes redonne de la vivacité intellectuelle et de l’énergie mais qu’une sieste de 30 minutes pose des problèmes et il prend parfois du temps à «émerger». Des études publiées par le Journal of Sleep (Journal du sommeil), montrent aussi que des siestes très courtes de six minutes, ont des effets bénéfiques sur la mémoire.

Raphaël Czarny
Raphaël Czarny (49 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte