Parents & enfants / Life

Ils demandent à Internet de trouver un prénom à leur bébé

Temps de lecture : 2 min

Princess Lilah /  Nanagyei via FlickrCC License by
Princess Lilah / Nanagyei via FlickrCC License by

Clitorine? Atanase? Trouver un prénom pour ses enfants relève parfois d’un véritable calvaire. Pour se l’épargner, un futur papa a trouvé la solution: demander à Internet d’en choisir un pour lui.

Dimanche 12 janvier, il a ainsi posté ce message sur le site communautaire Reddit, parfois encore méconnu en France mais très populaire outre-Atlantique:

«je suis un fou qui essaie de faire en sorte qu’Internet nomme ma fille… Oui, ma femme est au courant.»

Le couple, qui attend une petite fille pour avril, a donc créé un site, le bien nommé namemydaugther.com («nomme ma fille»), pour récolter les votes des internautes qui souhaitent participer à ce jeu concours d’un nouveau genre.

«Une initiative qui horrifiera sûrement la majorité des futurs parents», selon le Telegraph, qui s’inquiète de voir un tel blanc-seing donné à de parfaits inconnus sur une question aussi décisive que le prénom d’un enfant.

Surtout lorsque l’on sait à quel point les Redditors (petit nom donné aux aficionados de ce site aux 731 millions de visiteurs uniques en 2013 et qui s’est auto-proclamé «page d'accueil de l’Internet») adorent les votes et jeux de piste en tout genre sur Internet. Ou plus exactement le fait de les remporter, le plus souvent de manière potache.

Cette énorme communauté se rue par exemple en masse sur le vote organisé par le magazine Time sur Internet pour élire les personnalités les plus influentes de l’année, accompagnée d’autres sites (tel que 4chan, lui usuellement désigné comme le «trou du cul du Net»). C’est ainsi que les Anonymous ont raflé la première place en 2012, à la barbe d'Erik Martin, directeur historique de Reddit. C’est aussi grâce à ces internautes que la Terre compte une baleine à bosse nommée Mister Slashypants («monsieur culotte mouillée»).

Mais contrairement à ce qu’avance le site Betabeat, «les tarés de Reddit» se sont prêtés au jeu avec une certaine bienveillance –du moins au départ. Certes, le futur papa à l’origine de l’initiative explique qu’il a dû écarter des noms «relatifs à des positions sexuelles ou des maladies sexuellement transmissibles». Et le classement compte son lot d’incongruités telles que Slagathor, Megatron, Zelda (et son double «not Zelda») ou Watermelon («pastèque»).

Mais il y a encore peu, des prénoms tels qu’Amelia, «prénom le plus populaire aux Royaume-Uni» l’an passé indique le Telegraph, Laquisha ou Luna tenaient la corde.

Avec la médiatisation du vote, tout a néanmoins changé: c’est Cthlulhu, le monstre de Lovecraft, qui est désormais largement en tête avec plus de 9.000 votes à l’heure où l’on écrit ces lignes. Un «trucage» selon The Daily Mail qui serait du fait de 4chan, à en croire le papa en panne de prénom que la presse qualifie «de fou».


Cthulhu vu par SouthPark

Ce dernier est néanmoins loin d’être complètement inconscient: développeur et inscrit sur Reddit depuis six ans, il connaît suffisamment la culture du web pour ne pas lui confier intégralement l’avenir de sa fille. Il a ainsi banni une partie des votes en provenance de 4chan et prévient:

«malheureusement Internet je suis trop prudent pour te faire confiance. Nous [lui et sa femme] prendrons seuls la décision finale. Hélas ma fille ne s’appellera pas WackyTaco692.»


On en parlait à 12h40 dans notre rendez-vous hebdomadaire dans le 12:30 du Mouv' avec Thomas Rozec:

Andréa Fradin Journaliste

Newsletters

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement n’est qu’un choix reproductif, pas une décision morale honteuse.

Tout ça pour ça

Tout ça pour ça

Ne donne-t-on pas parfois trop de place aux secrets de famille?

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

La prévention vise avant tout les jeunes filles. Mais c'est en éduquant mieux les garçons qu'on en finira avec les violences sexuelles.

Newsletters