« article précédent

article suivant »

Google va laisser de parfaits inconnus vous contacter sur Gmail: voici comment désactiver la fonctionnalité

Google vient d’annoncer un changement important que personne, pour autant que je sache, n’avait demandé, sauf peut-être ceux qui s’occupent de Google+, son clone raté de Facebook service omniprésent d’identité en ligne.

A compter «de cette semaine», d’après le mail adressé par Google à certains utilisateurs français, la société déploie une fonctionnalité qui permet à n’importe qui possédant un compte Google+ d’envoyer des emails aux utilisateurs de Gmail, et vice-versa, à moins que le destinataire ne l’ait désactivé. Voici comment l’explique un directeur produit de Google:

«Avez-vous déjà commencé à rédiger un message à quelqu’un, avant de réaliser tout en écrivant que vous n’aviez pas encore échangé vos adresses email? Si vous faites “oui” de la tête et que vous avez déjà un profil Google+, alors vous avez de la chance, parce que désormais, il est plus facile pour les utilisateurs de Gmail et Google+ de se connecter via les emails. En complément de précédentes améliorations qui mettent automatiquement les contacts Gmail à jour à l’aide de Google+, Gmail va désormais suggérer vos connexions Google+ comme destinataires quand vous rédigerez un nouveau mail.»

Voilà à quoi ça ressemble:

Cela paraît potentiellement utile si vous êtes l’expéditeur –et plutôt envahissant si vous êtes le destinataire. Google vous laisse le désactiver, et chaque utilisateur Gmail recevra un message de la société pour le prévenir et lui indiquer les paramètres de confidentialité lorsque la fonctionnalité sera activée. Voici à quoi ressemblent ces paramètres de confidentialité:

Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

Mais un porte-parole de Google m’a confirmé que les réglages par défaut seront «tout le monde sur Google+», aussi devriez-vous les modifier si vous ne voulez pas que des inconnus encombrent votre boîte de réception. Certains critiques ont, et c’est fort compréhensible, reproché à Google d’avoir fait de cette option un «opt-out» (elle s’active sans votre accord préalable) plutôt qu’un «opt-in» (vous devez donner votre accord préalable pour en bénéficier).

Google a tenu à préciser que ceux qui vous envoient des messages par ce biais ne voient pas réellement votre adresse email. Présenté comme ça, c’est un peu couper les cheveux en quatre –qui a besoin de votre adresse mail quand on peut vous envoyer des mails sans?

Mais il existe bien une différence dans le fait que les inconnus ne peuvent vous envoyer de courrier qu’en passant par Google+. Si vous ne leur répondez pas, ou que vous ne les ajoutez pas à vos cercles, ils ne pourront pas être en mesure de vous spammer. De plus, quand quelqu’un qui n’est pas dans vos cercles Google+ utilise le service pour vous envoyer un mail, ce dernier atterrira dans l’onglet «Réseaux sociaux» de votre Gmail, au lieu de l’onglet «Principal», à supposer que vous ayez activé les onglets. (Raison de plus pour aller les activer si ce n’est pas déjà fait.)

Dans l’absolu, il semble que ce service aurait eu le potentiel d’être pratique sans être invasif –si Google en avait fait un «opt-in» au lieu d’un «opt-out». En l’état, je dirais qu’il va plutôt agacer et désorienter un bon nombre d’utilisateurs Gmail qui savent à peine ce qu’est Google+, et qui ne vont pas comprendre exactement ce que Google leur demande. Un porte-parole de Google a reconnu qu’il y a des bénéfices à utiliser les pratiques d’«opt-in» au regard de la vie privée, mais m’a également dit que Google estimait meilleur, en perspective, d’en faire un service «opt-out» pour que les gens puissent d’abord voir eux-mêmes ce qu’ils veulent désactiver.

En d’autres termes –et pour être clair, ce sont mes termes, pas ceux de Google– ils ont eu peur que personne ne s’en serve. Et cette peur a pris le pas sur les questions de confidentialité.

Will Oremus

Traduit par Laurent Pointecouteau
0 réaction

« article précédent

article suivant »

LU SUR...
OUTILS
> taille du texte