Double XLife

Comment les femmes devraient s'habiller, selon les habitants de sept pays musulmans

Joshua Keating, mis à jour le 09.01.2014 à 11 h 40

Three muslim women / Emmanuel Huy Brechts via Flicker CC license by

Three muslim women / Emmanuel Huy Brechts via Flicker CC license by

Comme le graphique ci-dessous, édité par le Pew Research Center, le montre, il y a quelques variations sur ce qui constitue une tenue vestimentaire correcte pour une femme dans le monde musulman. Les données du tableau proviennent du Middle Eastern Values Survey (enquête sur les valeurs du Moyen-Orient), menée par l'University of Michigan's Institute for Social Research (Institut pour les recherches sociales de l'université du Michigan). (Plusieurs centaines de personnes, comprises dans ce que les chercheurs décrivent comme un échantillon national représentatif en termes d'éducation, de religion et de classe sociale, ont été interrogées dans chaque pays. Le ratio hommes/femmes était à chaque fois proche de 50/50.)

Source: Pew Research Center. Cliquez sur l'image pour voir le tableau en plus grand

Comme vous pouvez le constater, la majorité globale considère qu'une femme devrait complètement couvrir ses cheveux mais pas son visage. La majorité dans la très conservatrice Arabie saoudite favorise le niqab couvrant la face, quand le Liban et la Turquie, relativement libéraux, montrent le plus de soutien au fait de ne pas se couvrir du tout. (Les hijabs sont toujours interdits aux femmes dans de nombreux métiers en Turquie.)

Globalement, c'est en Tunisie que l'on retrouve le plus haut taux de sondés (56%) répondant que «c'est à la femme de choisir la façon dont elle s'habille». Seulement 14% des Egyptiens approuvent. Ce qui est intéressant, étant donné qu'ils ont le code vestimentaire le plus rigoureux de tous les pays de l'étude, c'est que 47% des Saoudiens ont répondu que les femmes devraient pouvoir s'habiller comme elles le souhaitent.

Lundi 6 janvier 2013, la Tunisie a inscrit l'égalité entre femmes et hommes dans sa Constitution, devenant, avec la Turquie et le Liban, un des pays de l'étude les plus favorable à l'égalité des genres. Cependant, toujours selon le Middle Eastern Values Survey, les Tunisiens sont aussi les moins favorable au choix dans le mariage: seuls 26% des sondés considèrent que l'amour entre les mariés est plus important que l'approbation des parents, contre 47% des Saoudiens.

Joshua Keating

Traduit et adapté par Alice Bru

Joshua Keating
Joshua Keating (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte