«Bikini bridge»: comment 4chan a réussi à berner les réseaux sociaux et les médias

4chan via The Daily Dot

4chan via The Daily Dot

Après le phénomène des «thigh gaps», cet écart visible entre les cuisses devenu le nouveau graal des jeunes filles obsédées par le modelage de leur corps, voici venue la mode du «bikini bridge», l'écart qui se forme quand un bikini est suspendu entre les deux os de la hanche, laissant un espace entre le bikini et le bas de l'abdomen.

Du moins, c'est ce que les utilisateurs de l'imageboard /b/ du populaire forum Internet 4chan veulent faire croire aux médias depuis quelques jours. Ces derniers ont en effet décidé d'essayer de berner les médias pour voir s'ils arrivaient à créer une indignation médiatique semblable à celle qui avait entouré le thigh gap autour de ce qu'ils veulent présenter comme «la dernière grande mode», rapporte le site The Daily Dot.

Ce n'est pas la première fois que les utilisateurs de 4chan tentent de répandre un canular. Ils ont récemment essayé de convaincre les gens de jeter leurs nouvelles Xbox One à la poubelle ou de jeter leurs iPhones à l'eau. Pour accomplir leur dernier objectif en date, des messages demandant aux utilisateurs de partager ces images ont été postés sur /b/:


4chan via The Daily Dot

4chan via The Daily Dot

Ensuite, ils ont fait circuler des messages autour de ce qui devait être appelé une «obsession malsaine» auprès de sites, de blogs ou d'utilisateurs sensibles à ce genre de thématique. Les utilisateurs de /b/ ont créé un Tumblr et de faux comptes Twitter pour finir de berner les gens.

Et l'opération a rencontré un certain succès, avec des centaines de tweets et des reprises par des utilisateurs influents de Twitter. Le pseudo-phénomène a même été cité dans des articles de sites comme BuzzFeed ou CNN.

La rumeur semble avoir pris fin lundi 6 janvier avec la publication de l'article du Daily Dot, qui souligne que le terme bikini bridge existe au moins depuis 5 ans à en croire la date de mise en ligne de sa définition sur le site Urban dictionnary. La blogueuse Blogilates, qui a près de 120.000 followers sur Twitter et avait fait part de son indignation sur le site de microblogging, a ainsi fait amende honorable en racontant dans un billet comment elle s'était fait avoir, et en tirant les leçons de sa mésaventure:

«Bikini bridge ou pas, ne fondez pas votre estime vous-même et votre beauté là-dessus. Pareil pour les thigh gaps. Ou les abdos plats. Ou avoir de gros seins. Ne soyez pas assez superficielles pour sacrifier votre bonheur dans l'obtention d'un de ces attributs physiques. La seule raison pour laquelle nous désirons ces choses est parce que quelqu'un nous dit que nous en avons besoin. Un peu comme une pub.»

Si les dizaines de milliers de lectrices du blog suivent ces conseils, l'affaire du bikini bridge aura au moins servi à quelque chose.

Partager cet article