Tech & internet / Life

Vous pouvez demander à vos amis Facebook de révéler les informations qu'ils ne veulent pas partager

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran
Capture d'écran

Le 26 décembre dernier, le blog AllFacebook nous informait de l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité sur le réseau social: demander à ses amis leur véritable adresse mail (pas l’adresse automatique générée par Facebook).

Cette fonctionnalité s’est étendue, puisque vous pouvez désormais demander à vos contacts des informations qu’ils n’ont pas renseignées sur le site: les coordonnées complètes par exemple, la ville d’origine, ou encore le parcours professionnel.

Pour cela, allez sur le profil d'un de vos amis. Puis cliquez sur «A propos»:

Ensuite, descendez jusqu'à la partie «informations générales». Vous pouvez demandez à votre ami(e) les informations qu'il (elle) n'a pas renseignées:

Avec cette nouvelle fonctionnalité, nul doute que le concept de vie privée diminue encore un peu.

Slate.fr avait déjà expliqué, étude d’un salarié et d’un ex-stagiaire de Facebook à l’appui, comment le réseau social collectait les statuts tapés, mais non-publiés. Le 24 octobre 2013, un employé du réseau social et Jon Kleinberg, de l’université Cornell décrivaient un nouvel algorithme capable de déterminer la durée d’une relation amoureuse en partant des données enregistrées sur le réseau social.

Pour autant, ce n’est pas cette réduction progressive de la vie privée qui poussent les utilisateurs à quitter le réseau social. Daniel Miller, chercheur au London College University, qui a mené une enquête de quinze mois sur l’usage des réseaux sociaux, expliquait le 20 décembre dernier sur le site The Conversation que les jeunes se détournaient de plus en plus du site de Mark Zuckerberg.

«Ce que nous avons appris en travaillant avec des jeunes de 16 à 18 ans au Royaume-Uni est que Facebook […] est pour ainsi dire mort et enterré. La plupart sont embarrassés d’y être seulement associés. […] Les parents ont appris à utiliser le site comme une façon, et le voient comme une manière de garder la famille connecté. Les jeunes répondent en partant sur des sites plus cools [comme Twitter, Instagram, Snapchat and WhatsApp, NDLR]. »

Raphaël Czarny Journaliste

Newsletters

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

Quelqu'un disparaît de votre vie, vous ignore, mais apparaît toujours dans votre vie numérique.

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Business, expertise, partages... La communauté des fanas du narguilé fonctionne-t-elle comme les autres?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters