Boire & mangerLife

Les roulés à la cannelle danois sont menacés

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 28.12.2013 à 16 h 35

Kanelbullar/ Margo Akermark via Flickr CCLicence By

Kanelbullar/ Margo Akermark via Flickr CCLicence By

Grosse menace réglementaire sur les roulés à la cannelle danois… «La brioche traditionnelle danoise à la cannelle – kanelsnegle – devrait être interdite en Europe… parce qu’il y a trop de cannelle dans la recette», signale le Huffington Post.

Une législation européenne adoptée en 2008 réglemente la quantité de cannelle présente dans les aliments. Son objectif est d’éviter les excès de coumarine, substance que l'on trouve dans la cannelle «de Chine» (moins chère que la cannelle de Ceylan et très utilisée en pâtisserie), qui serait dangereuse pour le foie si consommée en trop grande quantité.

Or, les autorités sanitaires danoises ont voulu très sagement vérifier l’application de cette réglementation dans leur pays. Résultat, la moitié des viennoiseries testées dépassaient les quantités recommandées.

Evidemment, les fabricants de kanelslegle ne sont pas très contents. Leurs roulés ne vont pas disparaître, mais devenir sacrément moins bons si on enlève une bonne dose de cannelle.

Hardy Christensen, président de l’association des boulangers danois, raconte au Mirror que «c’est la fin des roulés à la cannelle tels que nous les connaissons. (…) Il s’agit d’un produit danois traditionnel. Nous faisons des pains et des pâtisseries avec de la cannelle depuis 200 ans».

Les boulangers revendiquent cette tradition, mais les kanelsnegle danois sont classés pour les nomenclatures européennes comme un «produit de boulangerie de tous les jours». C’est là le nœud de l’histoire… Car on trouve une variante de ces petits délices chez les voisins suédois, sous le nom de kanelbullar

Mais ces roulés à la cannelle ont eux été classés, contrairement aux danois, dans la catégorie «plats traditionnels et saisonniers». Ce qui leur permet de contenir très légalement un niveau de cannelle trois fois plus élevé que la limite fixée par l'Union Européenne pour les produits de tous jours. 

Le gouvernement est en train de se pencher sur le sort des kanelslegle, et la décision finale devrait arriver en février, «donnant un peu plus de temps aux amoureux de pâtisserie pour manger beaucoup de roulés avec une grosse dose de cannelle», précise The Atlantic.

En attendant, si cette histoire vous a donné faim et que vous n'êtes ni au Danemark ni en Suède, vous pouvez vous lancer dans la fabrication de vos roulés (en abusant de cannelle si ça vous chante) en regardant ici, ici ou encore ici

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte