Tech & internetLife

Lisez les voeux d'Edward Snowden: pour un 2014 plein de vie privée

Slate.fr, mis à jour le 26.12.2013 à 12 h 21

Edward Snowden, l'informaticien qui a révélé le scandale de la NSA et lancé un vaste débat sur la surveillance d'Etat, nous souhaite un joyeux Noël plein de vie privée dans une vidéo diffusée ce mercredi 25 décembre à la télé anglaise. 

Nous avons établi une transcription de la totalité du message ci-dessous (il est également presque entièrement sous-titré par Le Monde dans la vidéo ci-dessus):

«Bonjour et Joyeux Noël

Je suis honoré d'avoir la chance de m'adresser à vous et votre famille cette année.

Récemment, nous avons appris que nos gouvernements ont travaillé ensemble pour créer un système mondial de surveillance massive, afin de surveiller tout ce que nous faisons.

Le Britannique George Orwell nous a averti des dangers de ce genre de surveillance. Les outils utilisés dans son livre –les micros, les caméras, les télés qui nous surveillent– ne sont rien à côté de ce qui est utilisé de nos jours: nous avons des capteurs dans nos poches qui nous traquent où que nous allions.

Pensez à ce que cela signifie pour la vie privée d'une personne lambda. Un enfant né aujourd'hui grandira sans conception aucune de la vie privée. Il ne saura jamais ce que c'est d'avoir un moment rien qu'à lui, une pensée non enregistrée, non analysée. Et c'est un problème, parce que la vie privée est importante. La vie privée est ce qui nous permet de déterminer qui nous sommes et qui nous voulons être.

La conversation qui a lieu en ce moment déterminera à quel point nous pouvons faire confiance à la technologie qui nous entoure et au gouvernement qui la régule.

Ensemble nous pouvons trouver un meilleur équilibre, mettre fin à la surveillance de masse, et rappeler au gouvernement que s'il veut vraiment savoir ce que nous ressentons, demander est toujours moins cher qu'espionner.

A tous ceux qui me regardent, merci, et joyeux Noël.»

Edward Snowden a récemment donné une longue interview au Washington Post, où il explique avoir le sentiment d'avoir accompli sa mission:

«J'ai déjà gagné. Dès que les journalistes ont pu travailler, tout ce que j'ai essayé de faire a été validé. Parce que, rappelez-vous, je ne voulais pas changer la société. Je voulais donner une chance à la société de décider si elle voulait changer.»

L'ancien employé de la NSA n'estime pas avoir été déloyal en révélant ce qu'il savait:

«Je n'essaye pas de faire tomber la NSA, je travaille à améliorer la NSA. Je continue à travailler pour la NSA en ce moment même. Ils sont les seuls à ne pas s'en rendre compte.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte