Partager cet article

La webcam de votre ordinateur vous espionne peut-être

L'«oeil» de l'ordinateur HAL 9000 dans «2001, l'odyssée de l'espace» de Stanley Kubrick (1968).

L'«oeil» de l'ordinateur HAL 9000 dans «2001, l'odyssée de l'espace» de Stanley Kubrick (1968).

Si vous êtes en train de lire cet article sur votre ordinateur, il est probable qu'en levant légèrement les yeux, vous aperceviez le petit «oeil» rond de votre webcam. Que diriez-vous si vous appreniez qu'il était en train de vous filmer, là, maintenant?

Deux chercheurs de la John Hopkins University (Maryland), Matthew Brocker et Stephen Chechoway, viennent de publier une étude montrant qu'il est possible pour un hacker de désactiver la diode lumineuse de la iSight de certains MacBook, qui avertit un utilisateur que la webcam de son ordinateur est en train d'enregistrer, «que ce soit dans un but d'espionnage ou dans une tentative plus large de contourner un système d'authentification par reconnaissance faciale».

Comme le résume le Washington Post, «en d'autres mots, si un ordinateur dispose d'une caméra embarquée, il est possible pour quelqu'un —que ce soit le gouvernement fédéral ou un ado malintentionné— d'y accéder pour espionner l'utilisateur à n'importe quel moment».

Selon le site MacGeneration, «l'astuce consiste à intervenir sur la partie logicielle qui pilote» le dispositif d'allumage de la diode. Pour cela, il faut substituer au pilote «un pilote légèrement altéré pour intervenir sur l'une des rares variables modifiables du capteur vidéo, celle précisant s'il doit tenir compte du signal qui lui intime de filmer. Le code installé va forcer le capteur à filmer tout en faisant en sorte que la LED croit qu'elle doit rester éteinte».

Le New York Times rappelle l'existence de plusieurs cas de personnes qui ont été espionnées par leur webcam, le plus célèbre, rappelé par l'étude de Brocker et Checkoway, étant celui de la jeune Miss Teen USA Cassidy Wolf, dont des photos nues avaient été prises à son insu via son ordinateur.

Slate.com cite de son côté le cas d'une université de Pennsylvanie qui avait capturé des images de ses étudiants sur le portable qu'elle leur fournissait, certains étudiants ayant rapporté qu'ils avaient vu la diode s'allumer sans qu'ils le veuillent. «Le fait que l'indicateur lumineux s'allume pendant une tentative d'intrusion est-il vraiment moins perturbant?», s'interroge le site.

Interrogé par le Washington Post, Apple n'a pas fait de commentaire sur cette découverte. Les deux chercheurs, qui ont développé en parallèle une parade à leur logiciel d'intrusion et comptent tester le phénomène sur d'autres matériels, ont  contacté la marque à la pomme, qui a accusé réception de leurs travaux.

En attendant, si vous n'êtes pas rassuré, vous pouvez toujours recouvrir la diode de votre webcam de scotch noir si vous ne l'utilisez pas. Mais, comme l'explique Time, «voilà une astuce fruste, disgracieuse et potentiellement dommageable, et qui n'est même pas vraiment une astuce puisqu'elle ne désactive pas le micro de votre ordinateur».

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte