Sciences / Life

Les fourmis rouges peuvent prendre une forme liquide ou solide

Temps de lecture : 2 min

Fire ants/Marufish via Flickr CC, License by
Fire ants/Marufish via Flickr CC, License by

Les fourmis rouges, les plus agressives de toutes, celles qui sèment la terreur principalement dans l’hémisphère sud, ont déjà fait l’objet d’études scientifiques avec pour objectif de répondre à une même question: comment stopper leur multiplication?

Cette fois-ci, des scientifiques du Georgia Institute of Technology s'intéressent à un autre point de vue: la physique, peut-on lire sur le New York Times. Ils ont remarqué que les fourmis pouvaient vivre différemment selon les situations, parfois sous forme solide, parfois sous forme liquide. «C’est la première fois que cette dualité est observée dans un groupe d’êtres vivants», souligne le média américain.

Les fourmis rouges se déplacent en masse et les chercheurs ont remarqué que cette masse sous la pression du stress pouvait devenir plus visqueuse ou plus élastique.

La vidéo présentée lors d’une assemblée de la Société de Physique Américaine montre les différents aspects que peut prendre cette masse. Sortie d’un entonnoir, elle prend la forme d’un liquide ou d’un «sirop tortillant» mais elle prend aussi dans une autre situation la forme d’une balle en mousse que l’on peut compresser (pas à mains nues bien sûr).

Alexandra Le Seigneur

Newsletters

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Une étude montre que les escargots n'ont pas la même couleur selon qu'ils vivent dans des milieux urbains ou naturels.

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Il pourrait y avoir des points communs avec la capacité de faire bouger ses oreilles.

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

Nous avons mené l’enquête.

Newsletters