LifeScience & santé

Prendre des vitamines, c'est jeter de l'argent par les fenêtres

Alice Bru, mis à jour le 17.12.2013 à 16 h 00

Vitamins ! / Bradley Stemke via Flickr CC license by

Vitamins ! / Bradley Stemke via Flickr CC license by

Il se pourrait bien que les vitamines, oligo-éléments et autres compléments alimentaires ne servent à rien, selon une étude publiée par la revue Annals of Intern Medicine.

En France, les compléments alimentaires ont la cote: selon l'étude INCA2 de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments sur la période 2006-2007 et parue en 2009, «près de 20% des adultes ont consommé un complément alimentaire au cours de l'année précédente et un peu plus de 11% au cours des sept jours de l'étude» (p.139).

L'étude a été menée par trois chercheurs de l'université John Hopkins, Eliseo Guallar, Lawrence Appel et Edgar R. Miller, un chercheur britannique de l'université de Warwick, Saverio Stranges, et une éditrice de la revue, Cynthia Mulrow. Les résultats ont mis en évidence l'absence de bénéfices à la prise régulière de compléments alimentaires. 27 essais ont été menés, testant trois cocktails multivitaminés et 24 vitamines seules ou couplées sur plus 400.000 participants, et les chercheurs se sont rendu compte qu'aucun de ces suppléments n'avait d'effet sur la prévention des décès toutes causes confondues ou des maladies cardiovasculaires.

CBC relève dans l'étude que les compléments alimentaires peuvent même néfastes. La vitamine E a des effets nocifs à haute dose, le ß-carotène augmente le risque de cancer du poumon chez le fumeur et les anti-oxydants et autres vitamines B n'ont aucun effet notable. L'enquête préconise même l'abandon de tout essai de nouveau compléments alimentaires.

C'est l'usage massif des compléments alimentaire qui est visé, explique CBC. N'apportant aucun bénéfice, les compléments alimentaires ne sont qu'une dépense inutile sur laquelle les gens se jettent en pensant rester en bonne santé, alors qu'il leur serait plus profitable consommer plus de fruits et légumes et moins de sel, d'acide gras trans et saturé et d'augmenter leur activité physique, toujours selon Lawrence Appel cité par CBC.

Alice Bru
Alice Bru (69 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte