Sciences / Life

Les relations à distance, ça marche!

Temps de lecture : 2 min

Love Knows No Distance / MsSaraKelly via Flickr CC license by
Love Knows No Distance / MsSaraKelly via Flickr CC license by

Encore une étude qui s'intéresse aux relations longue distance. En juillet, Michel Alberganti vous faisait part ici-même d'une étude de l’université de Hong Kong qui montrait que la relation à distance possédait des qualités sous-estimées: ces couples ressentiraient une plus grande intimité en raison d’une idéalisation du partenaire et d’un plus grand dévoilement.

Alors que les chercheurs s’intéressaient jusqu'ici peu au phénomène, trois universités américaines ont collaboré pour répondre à cette question: les relations longue distance peuvent-elles fonctionner? Et la réponse est oui, s'enthousiame The Pacific Standard qui reprend une étude publiée dans le Journal of Sex and Marital Therapy.

Les chercheurs prouvent que ce qu'on entend sur ce genre de relations est faux: «Les couples qui vivent loin l’un de l’autre rendent souvent compte d’un meilleur fonctionnement dans de nombreux domaines.»

En étudiant à la fois le quotidien des couples séparés géographiquement (474 femmes et 243 hommes) et celui des couples vivant près l’un de l’autre (314 femmes et 111 hommes), les chercheurs n’ont distingué que peu de différences. Les participants ont dû remplir des questionnaires concernant des points comme l’intimité, l’engagement, la communication, la satisfaction (ou l’insatisfaction) sexuelle ainsi que les angoisses psychologiques, en précisant également le nombre de kilomètres qui séparait le couple et la fréquence des rencontres.

Résultats: plus le couple vit loin l’un de l’autre, plus il se satisfait dans des domaines comme l’intimité et la communication, domaines trop souvent négligés par les couples non séparés.

Mais vivre éloigné l’un de l’autre, c’est aussi savoir faire des compromis. D'après l'étude réalisée, les couples éloignés parviennent à parler de sexe plus facilement, mais ce n’est pas pour autant qu’ils ont des relations sexuelles plus fréquentes. «Il y a des pours et des contres dans chaque type de relations», explique la psychologue Karen Blair.

Pour la psychologue, le point important de l’étude est le suivant: «Si vous êtes absolument certain que vous serez ensemble finalement, cette certitude pourrait soutenir une relation longue distance durable, qui pourra même s'étendre sur de nombreuses années.» Le vrai engagement qu'il soit partagé sous le même toit ou à des milliers de kilomètres restera le même.

Alexandra Le Seigneur

Newsletters

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Une étude montre que les escargots n'ont pas la même couleur selon qu'ils vivent dans des milieux urbains ou naturels.

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Il pourrait y avoir des points communs avec la capacité de faire bouger ses oreilles.

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

«First Man»: la fiction à l’épreuve des faits

Nous avons mené l’enquête.

Newsletters