C'est dans l'actuLife

Foot: Eboué et Drogba en commission de discipline turque pour un hommage à Mandela

Slate.fr, mis à jour le 08.12.2013 à 11 h 42

Devant l'hôpital de Pretoria où Nelson Mandela était soigné, le 13 juillet 2013. REUTERS/Mujahid Safodien

Devant l'hôpital de Pretoria où Nelson Mandela était soigné, le 13 juillet 2013. REUTERS/Mujahid Safodien

Les footballeurs Didier Drogba et Emmanuel Eboué ont voulu rendre hommage à Nelson Mandela à la fin d'un match de leur club turc de Galatasaray, vendredi 6 décembre.

Ils avaient donc mis sous leur maillot un t-shirt à message pour saluer la figure de la lutte contre l'apartheid, mort ce 5 décembre à 95 ans.

A la fin du match contre Elazigspor –remporté par le Galatasaray 2 à 0–, Didier Drogba a retiré son maillot pour dire «Merci Madiba» (le nom tribal de Nelson Mandela):

Et Emmanuel Eboué pour un «Repose en paix Nelson Mandela»:

Mais la fédération de football turque n'a pas apprécié ce geste. Le journal turc Hurriyet Daily News rapporte ainsi qu'ils ont été renvoyés devant la commission de discipline du football professionnel (PFDK) du pays.

La Fédération a justifié sa décision en expliquant qu'ils avaient porté ces t-shirts lors d'un match sans en avoir demandé la permission. RTL note qu'il est généralement interdit pour les footballeurs professionnels d'arborer sur le terrain des messages politiques.

Hurriyet rappelle que la Fédération de football turque a cette semaine également envoyé toute l'équipe de Fethiyespor en commission de discipline pour des t-shirts épelant «Great Atatürk» porté alors que l'hymne national était joué avant un match, pour cette même raison.

Le ministre des sports du gouvernement Erdogan, Suat Kılıç, avait protesté, estimant:

«Je peux le dire clairement. Ghazi Mustafa Kemal Atatürk est le fondateur de la République turque, une valeur importante et commune à la société turque. Son nom ne peut pas être décrit comme un message politique ou quelque chose qui éloigne les gens les uns des autres.»

Il avait également dit que la Fédération devrait «se retenir de prendre des décisions qui divisent».

En 1992, le gouvernement turc avait attribué le prix de la paix Atatürk à Nelson Mandela. Le leader de la lutte anti-apartheid l'avait refusé, évoquant son combat «au service de la démocratie, des droits de l'homme et de la lutte contre l'oppression». Certains analystes ont dit que ce refus venait du traitement de la population kurde par les Turcs.

 
 
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte