EconomieEconomie

A qui appartient la marque Mandela?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 06.12.2013 à 17 h 25

Vente de t-shirts à l'effigie de Nelson Mandela devant l'hôpital de Pretoria, le 10 juillet 2013. REUTERS/Mike Hutchings

Vente de t-shirts à l'effigie de Nelson Mandela devant l'hôpital de Pretoria, le 10 juillet 2013. REUTERS/Mike Hutchings

Son «héritage est vivant», dit le slogan à propos de Nelson Mandela, décédé le 5 décembre à 95 ans... Sa marque commerciale aussi, pourrait-on ajouter. Ou plutôt ses marques, puisqu'il en existe plus de 90 déposées en Afrique du Sud liées à son nom, écrivait le quotidien sud-africain The Witness en mai 2013. Mandela est «la "marque" politique et commerciale la plus puissante du pays», rappelle d'ailleurs Reuters.

Soixante-cinq de ces marques appartiennent à la Nelson Mandela Foundation, qui a notamment enregistré son nom et aussi son surnom célèbre, «Madiba».

En Afrique du Sud, la fondation détient les droits d’utiliser le nom de Mandela pour des vêtements, des bjioux, de la maroquinerie, des livres, des services financiers, etc. Elle a aussi enregistré certains slogans comme «Nelson Mandela Foundation –Living the Legacy» («Fondation Nelson Mandela –Vivre l'héritage») et est propriétaire du «Nelson Mandela Challenge», un tournoi de foot qui reverse des fonds à une autre ONG qui dépend d'elle, la fondation Nelson Mandela pour les enfants (Nelson Mandela Children's Fund) et de l’ancien tournoi de golf sud-africain «Nelson Mandela Invitational».

Sans oublier le numéro de matricule de prisonnier de Mandela, 46664, devenu très célèbre depuis qu’une campagne d’information et de lutte contre le sida menée par la fondation a organisé une série de concerts en 2003 et 2004 portant le titre de «concerts 46664».

Comme son nom l’indique, la fondation Mandela a vocation à utiliser l’image de l’ancien leader de l’ANC et icône internationale à des fins non lucratives. Dès 2004, la fondation commençait à dissuader des dizaines de sociétés d’utiliser le nom et l’image de Mandela à des fins commerciales.

La famille de Mandela ne possèderait que la marque de vins House of Mandela, déposée dans l’Union européenne par Makaziwe, la fille du l’ancien président et de sa première femme, et par sa petite-fille Tukwini. Le magazine Witness évoque aussi la trace d’une demande de dépôt de marque abandonnée aux Etats-Unis, concernant des produits d’équipements de bar et des vêtements: une demande faite par l’entreprise que dirige la fille de Mandela.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte