Lu, Vu & EntenduLife

La réhabilitation de la canette de bière est en marche

Laurent Pointecouteau, mis à jour le 22.11.2013 à 16 h 33

Red White and Blue Beer Rusty Clark via Flickr CC License by

Red White and Blue Beer Rusty Clark via Flickr CC License by

On vous avait déjà posé cette question cruciale sur Slate.fr: s'agissant de bière, vous êtes plutôt bouteille ou canette? Si vos préférences vont davantage au verre qu'à l’aluminium, les dernières innovations en matière de canettes de bière, rapportées par Quartz, pourraient vous faire changer d’avis.

Les canettes métalliques ne manquent pourtant pas de vertus: elles sont peu chères, solides, n’altèrent pas le goût du produit et ne laissent pas passer la lumière, laquelle n’est pas la meilleure amie de la bière. Tous ces avantages leur ont valu de nombreux fans dévoués; malgré cela, elles souffrent toujours d’un problème d’image, d’après Quartz:

«Bien que la bière en canette se vende mieux qu’en bouteille depuis longtemps [N.D.: aux États-Unis, mais pas en France, où elles ne représentent que 34% de la bière vendue en pack en 2012, d’après le rapport annuel du groupement de fabricants BCME], les canettes sont traditionnellement considérées comme “bas de gamme”».

C’est pourquoi les brasseries et les fabricants de canettes, qui avaient déjà songé à la capsule moussante et à l’étiquette qui donne la température, rivalisent d’ingéniosité (et de campagnes de pub, dans les pays qui le permettent) pour donner plus d’allure à l’alu.

Un récent spot pour la nouvelle canette Coors Light, «la plus rafraîchissante du monde», qui a fait l’objet d’une plainte devant la Federal Trade Commission pour publicité trompeuse

Par exemple, sur la façon de dégoupiller sa bibine. Nous avons déjà raconté ici-même la fabuleuse saga de la languette de canette, qui a beaucoup changé depuis les débuts des boîtes métalliques dans les années 30. L’article de Quartz nous apprend qu’il existe, en outre, des canettes à ouverture totale «pour que les buveurs puissent utiliser la canette comme un verre», des canettes percées de deux trous pour «faciliter l’écoulement» du liquide, voire des canettes vintage qui s’ouvrent avec un perforateur, comme avant l’invention de la fameuse languette. La Boston Beer Company, plus grande microbrasserie des États-Unis, s’est même fendue d’un design de canette particulier censé «mettre la bière en face de votre palais pour maximiser le plaisir de la douceur du malt», selon les termes de leur blog officiel.

Les innovations peuvent aussi être purement cosmétiques: cette année, Budweiser a lancé outre-Atlantique une canette «pincée» en son milieu, pour évoquer le logo en nœud-papillon de la firme. Les variations sur les formes et les revêtements de canettes ont déjà été pratiquées chez nous, notamment par Heineken, et ce depuis les années 1990, d’après l’historique de la canette qu’a publié le GIE La Boîte Boisson. Car, comme l’explique au Denver Post le vice-président en charge de l'innovation chez Ball, leader mondial de la canette:

«D’un point de vue publicitaire, nous vivons dans un monde hostile, mais on peut s'adresser aux consommateurs par le biais de la canette».

Laurent Pointecouteau
Laurent Pointecouteau (77 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte