Boire & manger / Life

Le fast-food nuit au bonheur

Temps de lecture : 2 min

fast food is the best !/ ebruli via Flickr CCLicence By
fast food is the best !/ ebruli via Flickr CCLicence By

«Trop impatient pour sentir le parfum des roses: l’exposition au fast-food empêche le bonheur» C’est l’intitulé d’une étude publié dans la revue Social Psychological and Personality Science.

The Atlantic explique que quand l’enfant se goinfre à toute vitesse, l’adulte sage lui dira de «savourer» son plat. Une certaine impatience alimentaire se retrouve dans beaucoup de restaurants de fast-food, parce que, comme le mot l’indique, on y va pour manger vite, avaler un burger en moins de 5 minutes en essayant de ne pas s’étouffer.

Ce qui est une expérience de vie à l’opposé des «longues marches où on réfléchit à la vie, où on profite d’être au grand air en regardant les oiseaux». Des chercheurs de l’université de Toronto ont voulu savoir si la forte présence du fast-food pouvait «saper la capacité des gens à être heureux et à profiter des expériences agréables», rapporte The Atlantic.

Alors les scientifiques ont d’abord examiné la concentration de fast-foods dans le voisinage des 280 participants à l’étude. Les cobayes ont après répondu à un sondage pour mesurer leurs tendances à savourer, ou pas, leurs «réponses émotionnelles aux expériences plaisantes».

Ensuite, pour mesurer l’effet que des emballages de restauration rapide familiers pouvaient avoir, les participants ont été exposés à de belles photos de nature et/ou des images de nourriture McDo dans un emballage d’origine, ou non emballée. Ils ont dû ensuite évaluer leur bonheur.

Enfin, explique The Atlantic, pour mesurer leur impatience, les sujets ont écouté une aria et ont dû évaluer sa durée, en partant du principe que les plus impatients allaient trouver le temps plus long que les autres… Avant d’écouter, ils ont aussi regardé les différentes photos.

Résultat, ces trois tests montrent «une association entre l’exposition au fast-food et la tendance à ne pas savourer les expériences».

Pourquoi? Peut-être parce que la culture de l'industrie du fast-food est «impatiente et ultra-efficace», ce qui «pourrait freiner cette capacité à apprécier les choses de la vie».

Evidemment, cette thèse est fondée en grande partie sur une exposition à court terme, il convient de la nuancer… Surtout que certains affirmeront qu’au contraire, avaler goulûment un bon burger, c’est justement profiter d’un moment de bonheur.

Newsletters

Le mot géorgien intraduisible qui décrit le fait de manger même quand on n'a plus faim

Le mot géorgien intraduisible qui décrit le fait de manger même quand on n'a plus faim

Mais presque contre son gré: c'est la nourriture qui est trop bonne.

Vaut-il mieux manger avant ou après une séance de sport?

Vaut-il mieux manger avant ou après une séance de sport?

La réponse dépend notamment du but de votre entraînement.

Faut-il suivre les saisons pour manger du meilleur fromage?

Faut-il suivre les saisons pour manger du meilleur fromage?

Au pays du rocamadour, du saint-nectaire et du reblochon, on mange ces fabuleux laitages toute l'année. Ils répondent pourtant à un certain calendrier, en voie de disparition.

Newsletters