Lu, Vu & EntenduMonde

Quand le sosie de Kim Jong-un se promène dans les rues de Hong-Kong [VIDÉO]

Laszlo Perelstein, mis à jour le 18.11.2013 à 12 h 45

World's First Kim Jong-un Impersonator Wows Onlookers In Hong Kong par Barcroft TV

Non, la vidéo qui illustre cet article ne montre pas Kim Jong-un, arrivé au pouvoir en 2011 en Corée du nord après le décès de son père Kim Jong-il. Il s'agit d'un homme qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau, Howard, premier sosie professionnel du dictateur nord-coréen, rapporte l’agence Barcroft Media.

Dans la vie de tous les jours, Howard est musicien, batteur plus précisément. Ce n’est que quand il se maquille et porte un costume militaire qu’il rentre dans le rôle de Kim Jong-un.

Cette ressemblance avec le dictateur ne gêne pas le Chinois de 34 ans. Il a d'ailleurs créé une page Facebook, où il précise qu'il est «la chose la plus proche du "Cher leader" que vous pourrez obtenir sans aller en Corée du nord» et qui totalise pour le moment un peu moins de 1.000 mentions «J’aime».

Dans un reportage réalisé par Barcroft, on peut voir le sosie du dictateur se promener dans les rues de sa ville, Hong-Kong, et poser avec les passants. Plus que la crainte, c’est surtout la surprise et l’étonnement qui apparaît sur leur visage, commente Howard:

«C’est marrant de l’incarner parce que ça fait péter un plomb aux gens. Ils ne s’attendent pas à voir un dictateur notoire dans les rues de leur ville.»

Si la ressemblance paraît évidente, le Hong-Kongais a décidé de vraiment rentrer dans le rôle en avril dernier seulement, quand une photo de lui posant en tant que Leader suprême est devenue virale sur Internet. «Ça m’a paru être une bonne idée à ce moment-là de devenir professionnel et je me suis dit que je pourrais sans doute tirer une pièce ou deux de ma ressemblance», précise-t-il dans le reportage de Barcroft.

Pour ceux qui seraient intéressés par un tel travail, Howard donne les clés de la réussite:

«La clé pour devenir Kim est d’avoir toujours l’air mécontent et insatisfait. C’est sa marque de fabrique. Entretenir la ressemblance avec [son] apparence est extrêmement simple et agréable. Tout ce que j’ai à faire, c’est manger et manger et manger encore plus.»

L'homme est toutefois conscient qu’il faut avoir peur de Kim Jong-un et préfère garder son nom secret pour écarter tout danger. Après tout, le dictateur nord-coréen a bien fait fusiller son ex, Hyon Song-wol, il y a quelques mois. Alors, un sosie...

Laszlo Perelstein
Laszlo Perelstein (83 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte