« article précédent

article suivant »

Andy Kaufman est-il mort mort ou mort vivant? Retour sur une semaine de hoax

Photo d'illusration du livre Lost in the Funhouse: The Life and Mind of Andy Kaufman par Bill Zehme.

Immortalisé en 1999 sous les traits de Jim Carrey dans le film Man on the Moon de Milos Forman, Andy Kaufmann était un comédien américain décédé en 1984, à l’âge de 34 ans. Ou pas. Lors de la cérémonie de clôture des Andy Kaufman Awards le 11 novembre, une jeune fille âgée d'une vingtaine d'année a rejoint Michael Kaufman (le frère d’Andy) sur scène et a clamé être la fille d’Andy, qui vivrait désormais une vie de père de famille, loin des projecteurs.

Il s'agit en fait d'une actrice qui aurait rencontré Michael Kaufman plusieurs mois auparavant, même si celui-ci clame être victime d’un canular, rapporte CNN. Retour sur une mascarade.

Avant de disparaître, Andy Kaufman aurait très largement répandu la rumeur comme quoi il réapparaîtrait. Les rumeurs de sa mort font autant partie du personnage que les différents rôles qu’il a joués au Saturday Night Live et dans la vraie vie. Le comédien n’hésitait pas à se mettre en scène allant même jusqu’à simuler une rivalité (avec interview et combat) contre le champion de catch, Jerry Lawler.

Le 11 novembre, en montant sur scène, Michael Kaufman a de nouveau relayé cette rumeur de mort simulée, racontant avoir trouvé peu de temps après la mort d’Andy une lettre expliquant qu’il réapparaîtrait en 1999 la veille de Noël dans un restaurant. En se rendant sur les lieux, Michael n’aurait pas trouvé le comédien, seulement une lettre expliquant que ce dernier vivait désormais une vie normale avec femme et fille.

C’est à ce moment-là qu’une jeune femme est invitée à le rejoindre sur scène, clamant être la fille d’Andy, raconte le site The Comic’s Comic. Une vidéo de cette apparition a par la suite été mise en ligne par le site people américain TMZ. Personne ne sait alors vraiment ce qui est vrai ou faux dans cette histoire.

Si certains membres de l’auditoire suspectent la femme d’être une comédienne, d’autres parviennent à douter de la mort d’Andy Kaufman, rapporte Gawker, citant le statut Facebook de Kelly Dwyer, l’un des finalistes:

«C’était... c’était... Je ne peux pas vous dire comment c’était, seulement que c’était aussi réel que n’importe quelle autre réalité que j’ai vue. Et ouais. Je capte bien que tout cela est –pourrait– peut-être être un hoax.»

Jeudi, c’est le site The Smoking Gun qui dégaine le premier et révèle le nom de la jeune fille. Alexandra Tatarsky, 24 ans, est en fait une actrice new-yorkaise dont le père est un psychologue de 58 ans spécialisé dans les traitements pour abus de substances.

Le site avance même qu'Alexandra aurait rencontré Michael Kaufman plus tôt dans l’année, en travaillant sur une exposition consacrée à Andy Kaufman dans une galerie de Manhattan.

Que nenni, réplique alors le concerné dans une interview donnée à l’émission de CNN The Lead with Jake Taper«J’interroge les faits autant que vous et que n’importe qui d’autre», explique Michael Kaufman.

Interrogé par le présentateur de l’émission Jake Tapper, Kaufmann a réaffirmé ne pas avoir recruté la jeune actrice et ne l’avoir jamais rencontré avant la cérémonie de clôture des Andy Kaufman Awards:

«Maintenant que nous sommes jeudi, et non plus lundi, je crois que je fais partie du canular. Je ne crois toutefois pas qu’elle agisse d’elle-même.»

Interrogée par TMZ, la petite-amie d’Andy Kaufman au moment de sa mort, Lynne Margulies, est pourtant persuadée que le frère fait partie de la mise en scène étant donné que c’est lui l’organisateur du concours. Quant à savoir si Andy est mort, Margulies explique qu’une simulation aurait été impossible, car le comédien est mort sous ses yeux:

«J’étais dans la chambre d’hôpital. J’y étais. Ils auraient eu à changer les corps.»

Peu avant son décès, Andy Kaufman travaillait sur un scénario dans lequel il interprétait le rôle d’un personnage atteint d’un cancer et simulant sa propre mort. L’idée a été gardée par Milos Forman dans son film Man on the Moon, dont le titre vient d'une chanson de R.E.M. en hommage à l'humoriste américain

Man On the Moon - Funeral.

1 réaction

« article précédent

article suivant »

LU SUR...
OUTILS
> taille du texte