CultureLife

Expo Cookbook: aux beaux arts culinaires

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 17.11.2013 à 9 h 03

La création culinaire est-elle un art à part entière, potentiellement objet d’exposition? Où la situer dans «le champ culturel contemporain»?

Eneko Atxa, Restaurant Azurmendi, Bilbao Carnets, ardoise, éléments modelés, vidéo sans son. 

Eneko Atxa, Restaurant Azurmendi, Bilbao Carnets, ardoise, éléments modelés, vidéo sans son. 

L’expositon Cookbook, au Palais des Beaux-Arts de Paris, n’aborde pas, comme son nom pourrait l'indiquer, une histoire des livres de cuisine, mais explore «les rapport de la création artistique et de la création culinaire, et leurs processus communs de transformation de la matière».

L’idée est d’établir «un dialogue entre artistes et chefs cuisiniers d’aujourd’hui». Une conversation entre deux mondes pas si éloignés, éclairée par le texte de Lévi-Strauss Le Triangle Culinaire, qui met en évidence les registres du cru, du bouilli et du rôti omme trois catégories esthétiques, trois «régimes de traitement du matériau artistique»... et culinaire, donc.

Avec comme grande interrogation et fil directeur: la création culinaire est-elle un art à part entière, potentiellement objet d’exposition? Où la situer dans «le champ culturel contemporain»?

Pour y répondre, plusieurs artistes contemporains, et notamment Sophie Calle qui photographie des menus de couleur, avec De l’obéissance... Le régime chromatique, ou encore Elad Lassry et ses compositions: 

Elad Lassry, Eggs, 2010 et Untitled (Red Cabbage 2), 2008.

Mais on découvre aussi des travaux et «oeuvres préparatoires» d'une vingtaine de chefs du monde entier, des «équivalences plastiques ou littéraires de leur pratique culinaire». On observe des collages d’Alain Passard, les cahiers de création de Michel Bras. Le Chilien Rodolfo Guzman a quant à lui photographié, en très gros plan, la «meringue du désert»...

Rodolfo Guzman, Restaurant Borago, Santiago, Chili Project Earthquake, Méringue du désert (projet composé de quatre photographies et son) © Araceli Paz 

Il y a également quelques vidéos de chefs, l'intrigante Under Control d’Inaki Aizpitarte. Ou Bertrand Grébaut qui fait tranquillement cuire un coeur de veau sur un rail. Un peu de sauce moutarde, quelques câpres, et le petit plat est prêt, servi dans un sombre tunnel de métro parisien.  

Bertrand Grébaut, Restaurant Septime, Paris Underground - Coeur de veau sur rail Extraits vidéo couleur (production La Blogothèque), Un chef à emporter, 2013 

A  l’étage, une sélection d’oeuvres issues de la collection des Beaux-Arts évoque festins aristocratiques ou ripailles sans limites. En partant, on salue un impressionnant body-builder en caramel. Car oui, la cuisine est un art éphémère qui risque de fondre ou de se décomposer facilement... 

Au final, la cuisine s’extrait fort aisément de son cadre de production naturel, pour glisser vers les arts plastiques, la littérature, la poésie, la vidéo... Et bien sûr la photo. C'est d'ailleurs aussi en ce moment le Festival International de la photographie culinaire. Les oeuvres explorent cette année "Le luxe et la fête". 

Exposition Cookbook au Palais des Beaux-Arts | 13, quai Malaquais, 75006 Paris | Du mardi au dimanche de 13h à 19h, jusqu'au 9 janvier 2014. 

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte