« article précédent

article suivant »

Grâce aux maths, apprenez comment boire à midi et être sobre à 17h

Un cours de mathématiques dans une école du village russe reculé Bolshie Kutora, à 440 kilomètres à l’ouest de Moscou, le 14 mars 2012. REUTERS/Vasily Fedosenko

Si vous osiez encore en douter, cet article du chercheur britannique Adam Kucharski publié le 7 novembre 2013 sur The Conversation devrait vous convaincre que les maths, ça sert vraiment. Vous y apprendrez comment résoudre, grâce aux maths, de vrais problèmes de la vie courante qui se posent tout le temps. Du genre, combien de verres puis-je boire à midi en étant sobre à 16h? Ou bien, si je joue toutes les combinaisons possibles au loto afin d’être sûr de gagner, empocherais-je un bénéfice?

Répondons ici à la première question. Disons que vous avez réunion à 17h, mais que vous prendriez bien l'apéro à midi. L'idéal serait que votre alcoolémie descende entre-temps en dessous de 0,5 g/L. C'est là que la formule de Widmark, qui sert à mesurer l'alcoolémie, entre en jeu:

«Si vous pesez m kilos, et avez consommé U unités d’alcool pendant un repas qui a commencé t heures avant 17h, votre alcoolémie estimée est:

Alcoolémie = (0,967 × U) / (m × C) - (0,017 × T)

(où 0,967 est un rajustement lié à la quantité d’eau dans l’organisme, 0,017 représente la quantité d’alcool assimilée dans le temps et C permet de prendre en compte la composition corporelle –donc C = 0,58 en moyenne pour un homme et 0,49 pour une femme.)»

Une fois ceci établi, il suffit de procéder à une petite manipulation pour obtenir le nombre d'unités d'alcool à ne pas dépasser:

«Unités d’alcool maximum = (0,017 × t + 0,05) × 1,03 × C × m»

Pour compléter notre exemple, supposons que vous êtes une femme pesant 65 kilos buvant à midi et devant être sobre à 17h. Dans ce cas, vous pourrez boire:

(0,017 × 5 + 0,05) ×1,03 × 0,49 × 65 = ~4,4 unités d'alcool

Soit quatre pastis –servis à dose réglementaire, bien entendu.

Outre la formule de Widmark, l'article vous apprendra également la «règle de 72» pour calculer un placement à intérêts composés, et une équation pour savoir combien rapporteraient 13 millions de tickets de loto britannique. Ainsi qu'une formule pour calculer à quelle vitesse tombe-t-on d'un avion. Au cas où.

1 réaction

« article précédent

article suivant »

LU SUR...
OUTILS
> taille du texte