Tech & internet / Life

Combien Twitter vous doit pour sa belle introduction en bourse

Temps de lecture : 2 min

A la bourse de New York, le 8 novembre 2013. REUTERS/Brendan McDermid
A la bourse de New York, le 8 novembre 2013. REUTERS/Brendan McDermid

Twitter a réussi une belle introduction en bourse, avec une action qui a pris 73% lors de sa première journée de cotation, ce jeudi 7 novembre, passant de 26 dollars à 45 dollars au plus haut.

Comme le note le magazine Time, les utilisateurs de Twitter se sont donc rendus compte que leurs tweets rendaient d'autres gens riches. Time a donc mis au point un calculateur permettant de savoir combien vous rapportez à Twitter, et combien l'entreprise vous doit donc –théoriquement, bien sûr.

Pour savoir combien vaut votre compte, Time a construit une formule basée sur votre nombre d'abonnés et de tweets par jour, mais aussi sur combien de ces abonnés voient potentiellement vos tweets (25% environ).

D'après la calculatrice, Twitter doit par exemple à Slate.fr 83.361 dollars (62.428 euros):

Les comptes réunis de la rédac' de Slate.fr valent 18.671 dollars, donc Twitter nous doit au moins 102.032 dollars, et ça c'est sans compter tous nos excellents contributeurs (Twitter doit par exemple 40.021 dollars à Vincent Glad @vincentglad et 12.132 dollars à Alice Antheaume @alicanth) et leurs non moins excellents followers!

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

N'interagissez pas avec les marques sur Facebook, vous risqueriez de le regretter

Un projet de recherche a mis en évidence que les internautes rencontrent plus d’expériences négatives avec du contenu promotionnel que dans le cadre d’interactions interpersonnelles.

Newsletters