LifeAllemagne

En Allemagne, s’appeler «Empereur» plutôt que «sauce» garantit un meilleur poste

Laszlo Perelstein, mis à jour le 07.11.2013 à 14 h 26

Recherche d'emploi. Tax Credits via Flickr CC License by.

Recherche d'emploi. Tax Credits via Flickr CC License by.

Une récente étude réalisée outre-Rhin démontre que les personnes qui possèdent un nom noble (comme Kaiser, qui signifie empereur) occupent de meilleurs postes que ceux possédant un nom plus commun et faisant référence à des tâches ou objets du quotidien (comme Soße, qui signifie sauce), rapporte le journal Psychological Science.

Raphael Silberzahn, du département Comportement organisationnel et systèmes d’information de l’université de Cambridge et Eric Luis Uhlmann, du département Management et ressources humaines d’HEC Paris, ont analysé 84 noms de famille différents portés par près de 223.000 employés.

«Parmi les Allemands portant des noms à sonorité noble, nous avons trouvé en moyenne 2,7% de postes de directions de plus qu’attendu», écrivent les deux chercheurs.

«Ce phénomène se produit bien que porter un nom de famille à sonorité noble n’indique en aucun cas que la personne possède un titre de noblesse. »

Silberzahn et Uhlmann ont également remarqué qu’il y avait 1,1% de postes de direction de moins chez les Allemands portant un nom de famille faisant référence à une des quatre occupations les plus communes comme Koch (cuisiner), Bauer (fermier) ou encore Becker/Bäcker (boulanger), ou ne faisant référence à aucun rôle.

Un tel écart serait dû à une association cognitive, le statut lié à un nom pouvant bien «déborder sur son porteur et avoir des conséquences professionnelles». Une telle situation ne se produit toutefois que si le nom de famille fait référence à une activité encore existante aujourd’hui. Un nom comme Wagner (fabricant de wagons) ne jouera donc aucun rôle.

L’étude ne porte toutefois que sur les noms de famille allemands en Allemagne. Les noms étrangers portés dans un autre pays peuvent très bien jouer un rôle négatif dans une carrière, quand bien même leur origine serait noble, note le site Examiner.

Porter un nom trop compliqué à prononcer peut également nuire à l’avancée d’une carrière, notait en 2012 une étude du Journal of Experimental Social Psychology réalisée aux Etats-Unis.

«Les gens ne sont pas conscients de l’impact subtil que peut avoir un nom sur leur jugement», écrivait alors Adam Alter, co-auteur de cette étude.

Qui aurait cru qu’il fallait avoir un nom de famille noble mais simple à prononcer pour occuper un meilleur poste?

Laszlo Perelstein
Laszlo Perelstein (83 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte