Lu, Vu & EntenduLife

Selfies at funerals: non, ces ados ne sont pas choquants

Caroline Piquet, mis à jour le 31.10.2013 à 16 h 18

Photo tirée du Tumblr «Selfies at funerals». Jason Feifer

Photo tirée du Tumblr «Selfies at funerals». Jason Feifer

Nous vous rappelions récemment que le selfie, diminutif de «self-portrait» en anglais, est cet autoportrait qui pullule sur Facebook, Twitter ou encore Instagram. Et bien, le 28 octobre, Jason Feifer de Fast Company a ouvert le Tumblr Selfies at funerals («Selfies pendant des obsèques»), dont voici quelques morceaux choisis:

«Mon ami a fait un selfie pendant des obsèques et n’a pas réalisé que sa grand-mère morte était dans l’arrière-plan, ça me coupe le souffle.»

L’objectif du rédacteur en chef de Fast Company est de dénoncer ces selfies réalisés dans des endroits ou des circonstances inadaptées, précise Know your Meme –Jason Feifer avait déjà ouvert un tumblr similaire en septembre.

Très vite, un grand nombre de médias ont publié des articles scandalisés, de Gawker au Huffington Post. Caroline Moss de Business Insider est outrée:

«Sans surprise, ces selfies semblent tous avoir été pris par des adolescents, qui en majorité, parlent de leur belle coiffure du jour dans la légende, avec des hashtags comme #magnifique et #hipster, dans le but d’optimiser leur visibilité sur les réseaux sociaux.»

La version française du HuffPost déplore que «malgré l'usage abusif de mots-dièses évoquant la tristesse, ces adolescents très fiers de leurs beaux habits sont bien loin de l'idée que l'on se fait d'un deuil. Même si certains semblent faire de réels efforts pour avoir l'air affecté. #déplacé».

Si cela peut apparaître un peu étrange de poster une photo de son visage à côté du corps de sa grand-mère, Tyler Coates dans Flavorwire ajoute que c’est peut-être une façon d’exprimer son chagrin, des émotions mal gérées, «même si cela peut nous apparaître irrespectueux».

Mais pour PJ Vogt, sur On the Media, ce n’est pas le comportement de ces adolescents qui est déplacé, au contraire, mais plutôt celui des journalistes qui les jugent, et se moquent d’eux:

«Tout d’abord, à l’évidence, ne jugez personne sur sa façon de faire son deuil. Surtout des enfants.»

Et puis, les adultes ne sont-ils pas aussi narcissiques? PJ Vogt pousse l’analyse de nos rites funéraires:

«Quand vous allez à un enterrement, vous portez sans doute un costume ou une robe. Vous vous assurez que votre look est le plus parfait possible. Faites-vous cela pour que la personne décédée vous voie? Ou est-ce plutôt parce que le deuil est un rituel étrange, et que nous avons décidé arbitrairement que nous devions être bien habillés quand quelqu’un meurt? C’est relativement narcissique! Quelque part, si nous devions marquer notre respect dû à un mort de façon appropriée, nous resterions cloîtrés chez nous, dans la pénitence. Au lieu de cela, nous nous tirons à quatre épingles, puis nous organisons un banquet à côté du mort. Quelqu’un devrait probablement ouvrir un tumblr "Des adultes en costume dévorant des hors-d’œuvre près d’un cadavre".»

Caroline Piquet
Caroline Piquet (60 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte