Science & santéLife

Les chiens ne transpirent pas et autres bêtises qu'on nous raconte quand on est petit

Caroline Piquet, mis à jour le 30.10.2013 à 15 h 03

Vous êtes un idiot. Ne le prenez pas mal, ce n’est pas de votre faute. Comme tous les enfants, vous avez été abreuvé d’une multitude de balivernes scientifiques de la part de vos figures d’autorité, la plupart du temps en toute bonne foi. Il est temps d’en finir avec ces «mythes scientifiques ridicules», crient haut et fort Eddie Rodriguez et Himanshu Sharma, qui les ont décortiqués dans un Top 6 publié sur Cracked: entre autres «les diamants viennent du charbon», «les chauve-souris sont aveugles» ou encore boire beaucoup de lait va vous permettre «d’être l’heureux propriétaire d’un squelette à la Wolverine».

Autre exemple: les chiens halètent parce qu’ils ne transpirent pas ou sa variante, les chiens transpirent par la langue. Ce vieux mythe assure que la «nature n’aurait pas jugé bon de doter le meilleur ami de l’homme de glandes sudoripares», précise Cracked. Pardon de vous l’apprendre, mais c’est une légende, selon le site:

«C’est vrai, bien sûr, que les chiens halètent parce que cela les aide à se rafraîchir quand ils ont chaud –mais cela ne signifie pas non plus que leur langue est une glande sudoripare géante.»

Oui, les chiens transpirent. Leurs glandes sudoripares «servent principalement à protéger la peau contre une élévation excessive de température», explique Magali Parisot dans sa thèse présentée en 2004 à l’Ecole vétérinaire de Lyon. La sueur des chiens est seulement moins visible. Pour en avoir le cœur net, touchez leur nez ou leurs coussinets (là où il n’y a pas de fourrure).

Les petits ne sont pas seulement confrontés aux contre-vérités scientifiques. Ils doivent aussi faire face aux légendes urbaines colportées par leurs parents, par paresse intellectuelle, ou simplement pour avoir la paix. Il suffit de lire le blog consacré à la question: «Mange ta soupe, ça fait grandir», où les parents peuvent «soumettre (leur) délit mensonger» élaboré «par facilité, pour se sortir du pétrin (comment on fait les bébés, par exemple), pour couper court aux "dis, pourquoi?" ou mentir parce que c’est drôle».

On peut y lire, l’exemple d’un parent qui avoue avoir fait croire à son enfant que s’il fait «pipi dans la piscine, ça va devenir tout rouge». Pardon de vous mettre face à cette réalité implacable, mais non, l’urine ne rougit pas au contact de l’eau. Si l’intention est louable, il n’est pas certain que prendre votre enfant pour un imbécile vous apporte la paix.

Caroline Piquet
Caroline Piquet (60 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte