Sciences / Life

La science de la ressemblance entre les chiens et leurs maîtres

Temps de lecture : 2 min

Dog and owner in sync / Matt Biddulph via Flickr CC License By
Dog and owner in sync / Matt Biddulph via Flickr CC License By

Il existe un adage selon lequel les animaux de compagnie ressemblent à leur maître —à moins que ce ne soit l’inverse… The Atlantic revient dans un article sur toutes les études qui ont cherché à savoir s’il y avait dans cette croyance populaire une part de vérité.

La réponse est oui. En 2010, une équipe de l’University Medical Center d’Amsterdam a trouvé qu’il existait une corrélation significative entre le degré de surpoids de chiens et l’indice de masse corporelle de leurs maîtres. Cette corrélation ne concernait en revanche pas les chats.

En 2004, Michael Roy et Nicholas Christenfeld, psychologues de l'université de Californie à San Diego, ont réalisé une expérience surprenante. Ils ont présenté à des participants une photo d’un propriétaire de chien puis les photos de deux chiens, dont l’un était le sien… Les participants étaient capables de deviner la bonne réponse. «Les résultats, écrivent les chercheurs, suggèrent que quand les gens choisissent un animal, ils en cherchent un qui, d’une certaine manière, leur ressemble». L’expérience ne fonctionnait en revanche qu’avec des photos de chiens de race.

Quelques années auparavant le psychologue Stanley Coren, spécialiste du comportement animal, avait déjà réalisé une expérience aux résultats encore plus incroyables auprès d’étudiantes, comme il l’explique dans Psychology Today. Il leur était demandé de déterminer à partir de photos les chiens qu’elles trouvaient les plus agréables, amicaux, fidèles et intelligents.

Les femmes avec des cheveux longs préféraient les races comme les Springer Spaniel (petits chien de chasse) ou les Beagles, alors que les femmes aux cheveux courts donnaient de meilleurs scores aux huskys ou aux terriers Nyam-Nyam. Des préférences qui s'expliqueraient par l'effet de familiarité entre les visages... Selon le chercheur, «l’ampleur de cet effet est suffisamment grand pour être statistiquement fiable et pourrait confirmer la croyance populaire selon laquelle nous ressemblons à nos chiens».

via Psychology Today

Une particularité illustrée jusqu’à l’absurde par le photographe Sebastian Magnani, qui s’amuse à habiller des chiens avec les vêtements et leurs maîtres

La ressemblance ne s’arrête d’ailleurs pas aux traits physiques. En Grande-Bretagne, écrivait The Times of India en septembre 2013, le psychologue Lance Workman a pour sa part montré que les propriétaires de chiens avaient tendance à choisir un animal qui reflétait leur personnalité

On se doutait déjà que les labradors étaient préférés des tempéraments agréables et gentils. Mais le chercheur en a profité pour casser certains clichés associés aux races de chiens et à leurs propriétaires. Ainsi les possesseurs de petits chiens qui rentrent dans un sac, souvent considérés comme superficiels (effet Paris Hilton), avaient des niveaux de créativité, d’intelligence et d’ouverture supérieurs à la moyenne.

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

L'asymétrie faciale serait le signe d'une meilleure capacité à coopérer

Du moins, chez les hommes.

Et s'il n'existait que quatre types de personnalité?

Et s'il n'existait que quatre types de personnalité?

Êtes-vous plutôt Moyen, Réservé, Auto-centré ou Exemplaire?

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Le grand bond vers l'espace de la Chine

Alors que Pékin fêtera les dix ans du premier voyage d'un taïkonaute dans l'espace le 15 octobre, l'Administration spatiale chinoise peaufine les contours de son programme lunaire.

Newsletters