Partager cet article

Des robots tueurs devraient apparaître d’ici cinq ans sur les champs de bataille

Capture d’écran de la présentation de MASS par Northrop Grumman.

Capture d’écran de la présentation de MASS par Northrop Grumman.

Ce vieux rêve de science-fiction (ou plutôt ce cauchemar, tout dépend de quel côté vous vous trouvez) pourrait bientôt devenir réalité.

Terminator de James Cameron (1984)

Alors que l'U.S. Army utilise déjà de manière massive des drones, ces armes de guerre aérienne télécommandées, une toute nouvelle technologie pourrait bientôt rendre concret le scénario d'un soldat de type Terminator. Ces nouveaux robots ont été présentés à Fort Benning, base militaire près de Colombus (Géorgie) lors d’un événement baptisé «Robotic Rodeo» («rodéo robotique»), qui se tenait du 7 au 10 octobre dernier, rapporte Wired.

Quatre entreprises spécialisées dans le développement de robots, HDT Robotics, iRobot, Northrop Grumman et QinetiQ, étaient là pour présenter leurs derniers bébés.

Le CaMEL de Northrup Grumman est un véhicule terrestre de 1,5 tonne conçu pour couvrir les troupes au sol avec une mitrailleuse M240 et un lance-grenades MK19.

Vous le voyez, ils ne ressemblent pas (encore) à Arnold Schwarzenegger, mais plutôt au robot Curiosity de la Nasa, qui se promène en ce moment sur la planète Mars. Selon Gizmodo, ces véhicules terrestres sans pilote sont conçus pour de multiples fonctions, de la neutralisation d’engins explosifs au transport d’équipement, mais peuvent surtout être équipés de technologies très meurtrières –mitrailleuse M240, missiles antichars ou encore lance-grenades. Des armes capables d’atteindre des cibles à plus de 150 mètres de distance.

Le Protector de HDT est sans doute le plus effrayant: sa mitrailleuse peut tirer des balles de 7.62 millimètres à plus de 1,6 km, et on peut le contrôler à près d’un kilomètre de distance.

Le lieutenant-colonel Willie Smith a insisté sur le fait que l’armée n’a pas l’intention de remplacer l’infanterie par ces robots. Ceux-ci, a-t-il assuré dans un entretien avec Computer World, accompagneront les troupes au sol:

«Ils ne seront pas uniquement des outils, mais des membres à part entière de la brigade. C’est l’objectif.»

Selon Wired, les responsables militaires spéculent sur leur arrivée dans les champs de bataille dans au moins cinq ans. Scott Hartley, ingénieur et co-fondateur de 5D Robotics, estime dans les colonnes de Computer World que dans dix ans, il devrait y avoir dix robots pour un soldat dans l’armée américaine.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte