Tech & internetLife

Facebook: le nouveau graph search ressort les statuts, un cadeau pour la police et les journalistes

Will Oremus, mis à jour le 02.10.2013 à 12 h 08

La dernière fonctionnalité de Facebook permet de lancer des recherches comme «posts à propos du travail du dimanche par mes amis socialistes»...

Capture d'écran du Graph Search de Facebook. Uniquement disponible en anglais pour l'instant, il permet de faire des recherches par termes spécifiques.

Capture d'écran du Graph Search de Facebook. Uniquement disponible en anglais pour l'instant, il permet de faire des recherches par termes spécifiques.

Quand Facebook a annoncé en janvier qu’il allait intégrer une fonction «recherche dans le graphe», les gens ont paniqué à cause des implications sur la protection de la vie privée. Finalement, il s’est avéré que le Graph Search de Facebook n’était pas si puissant, et il est difficile de dire combien de personnes l’ont vraiment utilisé. L’outil peut répondre aux interrogations à propos des «J’aime» et des informations basiques sur le profil, mais pas à propos des post ou statuts actuels.

C’est sur le point de changer. Le 30 septembre, Facebook a annoncé qu’il allait déployer une mise à jour de Graph Search.

Les utilisateurs peuvent désormais lancer des recherches comme «Posts à propos du travail le dimanche par mes amis» ou «Posts à propos du travail le dimanche par mes amis qui sont socialistes», voire «Statuts de mes amis sur l'alcool depuis 2006». D’apparence, c’est plutôt amusant... si vous êtes celui qui fait la recherche. Moins si vous êtes celui qui a oublié de passer tous ses anciens posts en «privé». (Auquel cas, voici comment le faire avant qu’il ne soit trop tard.)

Comme tout ce que fait Facebook ces jours-ci, cette fonction prend en compte les paramètres spécifiques de confidentialité des posts, donc si vous avez réglé les vôtres sur «Amis uniquement», alors ils n’apparaîtront que dans les résultats de recherche de vos amis. Mais comme Josh Constine de TechCrunch le fait remarquer, le Graph search étendu peut conduire à la fin de la «confidentialité par l'obscurité» sur le site:

«Avant la Timeline, vos anciens posts étaient essentiellement mis sous verrou derrière des centaines de clics sur le bouton "Afficher plus de posts" au bas de votre profil. C’est cela, la "confidentialité par l'obscurité". Techniquement votre ancien contenu était toujours accessible, mais c’était très dur à trouver, rendant au final l’accès secret.»

Maintenant ces vieux messages peuvent être remontés à la surface en recherchant les termes appropriés.

Malgré tout, il semble improbable que Graph Search devienne soudainement populaire auprès de l’utilisateur lambda. La syntaxe bancale requise pour obtenir des résultats corrects peut dissuader les habituées de Google, qui peuvent formuler leurs demandes comme ils le désirent.

Pour l’instant, cela peut attitrer davantage des personnes comme les journalistes, qui seront capables de chercher des choses comme «Posts à propos d’inondations par des personnes de Lourdes».

Ou la police, qui en théorie pourrait lancer une recherche sur «Statuts à propos de consommation d’alcool par des personnes qui vivent à Nantes et ont moins de 18 ans». Ah, et n’oubliez pas les faiseurs de listes de Buzzfeed, qui ne seront plus forcés de se reposer uniquement sur Twitter pour trouver des gens qui tiennent des propos racistes à propos de quiconque fait l’actualité. Si vous pensiez qu’il y avait beaucoup d’idiots intolérants sur Twitter, attendez de voir combien ils sont sur Facebook.

Alors, est-ce que cela rend le monde plus ouvert et connecté?

Will Oremus

Traduit et adapté par Laszlo Perelstein

Will Oremus
Will Oremus (151 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte