Science & santéLife

Je vous sers un verre?... Oui mais pas trop, s'il vous plait...

Michel Alberganti, mis à jour le 29.09.2013 à 9 h 37

Plusieurs facteurs influencent la façon de remplir un verre. Les connaître peut limiter les risques de surconsommation d'alcool.

Drinks for the walk home de drewgstephens, sur Flickr

Drinks for the walk home de drewgstephens, sur Flickr

Le fameux slogan «Un verre, ça va. Trois verres, bonjour les dégâts!», s’il a marqué les esprits lors de la campagne contre l’alcoolisme de 1984, ne donne guère d’indication sur les quantités effectives de boisson dont il est question. Le verre, même s’il est utilisé dans les recettes de cuisine ou dans certaines études scientifiques, a besoin d’être défini avec une véritable unité de volume. D’autant qu’il peut être à moitié vide, ou l’inverse. Ou réduit à un fond ou encore rempli à raz bord... Sans oublier qu’on le plaint quand il est vide...

Au delà de la nécessaire mesure précise du volume ingurgité pour évaluer le degré d’ébriété du buveur, on peut s’interroger sur les facteurs qui influencent le remplissage d’un verre par celui qui sert. C’est cette question fondamentale que s’est posée une équipe de chercheurs des universités de l’Iowa et de Cornell.

Et ils ont découvert ce qu’ils cherchaient : le taux de remplissage dépend de multiples facteurs jouant un rôle important en matière de surconsommation d’alcool. Pour caractériser ce qui peut conduire un verre à se retrouver plus ou moins plein, les chercheurs ont demandé aux participants à l’expérience de verser ce qu’ils considéraient comme un verre «normal» en utilisant des récipients et des situations différentes.


Les participants à l'étude devaient remplir un verre "normalement". Photo: Brian Wansik, Université de Cornell.

Première surprise: les participants ont versé environ 12% de vin en plus lorsque le verre avait une taille supérieure à la taille standard. Même constat avec un verre tenu à la main par rapport au même verre posé sur une table.

«Les gens ont du mal à évaluer les volumes», note Laura Smarandescu, professeure assistante à l’université d’Iowa. «Ils ont tendance à se concentrer plus sur les mesures verticales que sur les mesures horizontales. Et l’on a ainsi tendance à boire moins lorsque l’on utilise de petits verres, justement parce que l’on a l’impression de boire plus».

Les chercheurs ont testé six environnements différents. Ils ont ainsi noté l’influence du contraste entre le verre et la couleur du vin. Les participants ont versé 9% de plus de vin blanc par rapport au vin rouge que l’on distingue mieux dans le verre.

Le problème du vin se distingue de celui des boissons alcoolisées servies dans des bouteilles, comme la bière, ou dans un petit verre comme le shot. D’après le National Institute on Alcohol Abuse américain, un verre de vin standard contient 5 ounces (140 grammes, soit environ 14 cl) ce qui correspond à peu près à la contenance d’un petit verre ballon. Doug Walker, professeur assistant en marketing à l’université d’Iowa et principal auteur de l’étude, souligne qu’il est facile de perdre le compte de la quantité d’alcool absorbée si l’on remplit un peu trop chaque verre. Or la perception par le buveur se réduit souvent au nombre de verres consommés.


Infographie: Université de Cornell

S’il semble difficile de standardiser totalement les volumes servis, le fait de savoir que l’environnement influence la façon de se remplir son verre ou celui d’une autre personne peut limiter les excès. Les chercheurs ont ainsi demandé aux participants d’identifier les facteurs qui les avaient poussés à trop verser. Les facteurs cités en premier, comme la taille du verre, se révèlent exacts. Pour Doug Walker, «cette connaissance rétrospective des facteurs montre que l’on n’y pense pas lorsque l’on sert un verre». En avoir plus conscience peut donc influencer la pratique. Et avoir un impact sur les 45 000 morts par an dus à l’alcoolisme que compte la France.

M.A.

Michel Alberganti
Michel Alberganti (227 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte