Sciences / Life

Les dauphins sont aussi bêtes que les poulets

Temps de lecture : 2 min

Dauphins. Nataliej via FlickrCC License by
Dauphins. Nataliej via FlickrCC License by

Les dauphins seraient cons. En tout cas aussi intelligents que d’autres animaux. C’est la thèse que soutient le zoologue Justin Gregg dans son ouvrage Are dolphins really smart?

Pendant plus de cinquante ans, on nous a rebattu les oreilles avec les incroyables capacités intellectuelles de ces mammifères, contribuant à créer un mythe tenace autour de Flipper et ses copains. La faute à John Lilly, un physicien et neuroscientifique, qui, avec ses recherches, a contribué à placer les dauphins sur un piédestal dont ils ne seront jamais délogés, explique Der Spiegel. Il faut dire que Lilly a donné de sa personne:

«Son désir de communiquer était tellement fort qu’il a pris du LSD et en a donné aux dauphins dans le but de stimuler leur conversation.»

En Australie, pendant six ans, Gregg a travaillé sur les dauphins pour revenir sur les stéréotypes entendus habituellement à propos de ces animaux. Dans un article qu’il a lui-même écrit pour le Huffington Post, Gregg expose ses arguments. Morceaux choisis:

  • Les dauphins savent faire beaucoup de choses compliquées comme utiliser des outils, chasser en groupe, jouer à des jeux complexes... Mais ces comportements sont aussi observés chez d’autres espèces depuis les insectes jusqu’aux oiseaux en passant par les poissons.
  • Bien que les dauphins réussissent des tests cognitifs incluant la résolution de problèmes etc, d’autres espèces (comme les pigeons, les perroquets et les chiens) obtiennent parfois de meilleurs résultats.
  • Les dauphins ne sont pas extraordinairement gentils. Ils font preuve de la même agressivité que l'on pourrait s'attendre à trouver chez un animal carnivore.

Même l’argument selon lequel les dauphins seraient plus intelligents parce qu’ils ont un plus gros cerveau que d’autres espèces ne tiendrait pas, selon Paul Manger, un neuro-éthologue. Cette théorie ne fonctionnerait pas dans le monde sous-marin, où les animaux développent des cellules supplémentaires, fonctionnant comme des mini-fours pour garder leur cerveau au chaud.

Conclusion: pour Gregg «les dauphins sont moins sophistiqués que des poulets» et il serait grand temps de s’intéresser davantage aux autre espèces avec qui l’on partage la planète, et dont l’intelligence est «sous estimée».

Maïlys Masimbert

Newsletters

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Trump dit avoir un «instinct naturel pour la science»

Et son instinct lui dit que la menace du réchauffement climatique est exagérée.

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

Changement climatique et pluies extrêmes: ce que dit la science

La théorie, la modélisation climatique et les observations semblent tendre vers la même conclusion.

Il serait dommage ne pas tenter l’expérience de la couverture lestée

Il serait dommage ne pas tenter l’expérience de la couverture lestée

Depuis que j'en ai une, mes nuits sont plus belles que vos jours.

Newsletters