Partager cet article

Parents, n'envoyez pas vos enfants dans les meilleures classes

La confiance en soi joue un rôle aussi important que la qualité de l'enseignement selon une nouvelle étude. Frank Juarez via Flickr CC License by.

La confiance en soi joue un rôle aussi important que la qualité de l'enseignement selon une nouvelle étude. Frank Juarez via Flickr CC License by.

Les parents doivent-ils tout faire pour que leurs enfants intègrent une bonne école et encore plus une «bonne» classe, la compétition scolaire étant un bienfait qui favorise les bons résultats aux examens? Rien n'est moins sûr, relève Quartz.

Une nouvelle recherche va à l’encontre de cette idée reçue. Felix Weinhart et Richard Murphy, de la London School of Economics ont analysé les données administratives de plus de 2,3 millions d’écoliers britanniques en anglais, en mathématiques et en sciences, et mené un sondage sur la confiance en soi de 15.000 enfants. Objectif: évaluer comment le rang d'un élève dans sa classe affecte plus tard ses résultats aux examens. Les élèves ont été comparés à la sortie de l’école primaire, puis au collège.

Prenons deux élèves d’école primaire aux capacités équivalentes. L’un est premier de sa classe, et l’autre est dans la moyenne, mais fait partie d'une classe plus performante. Les résultats montrent que le premier aura de meilleurs résultats au collège que le second, ce qui montre l’importance du rang et de la confiance en soi, expliquent les chercheurs:

«Les effets du classement d’un élève sur ses résultats est aussi important que la qualité de l’enseignement.»

Jusqu’à l’âge de 11 ans, le rang de l’élève a des «effets considérables, robustes et significatifs sur sa réussite future» dans le secondaire. En particulier, les parents doivent éviter d'envoyer un enfant «moyen» «croupir» au fond d'une classe «performante». En outre, le classement des élèves à l’école primaire a plus d’impacts sur les garçons que sur les filles: les garçons sont quatre fois plus affectés par le fait d’être premier de la classe que les filles, souligne Quartz. Mais ce n’est pas tout: la confiance en soi a des effets sur les résultats aux examens en fonction des matières –un enfant qui obtient un rang élevé en maths dès le début a plus de chances d’obtenir de bons résultats des années après dans sa scolarité, ajoute le Telegraph.

Conclusion de Felix Weinhart, l’un des deux chercheurs:

«Nos résultats vont à l’encontre de l’hypothèse communément admise qui dit qu’être dans les meilleures classes est toujours le meilleur pour les enfants. Notre étude suggère qu’il existe des situations où votre enfant aura de meilleurs résultats à long terme s’il n’est pas scolarisé dans les écoles les plus cotées, en particulier chez les garçons.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte