LifeScience & santé

Burger King: des frites allégées pas si légères

Lucie de la Héronnière, mis à jour le 25.09.2013 à 14 h 10

French Fries Burger King Food Macro February 12, 20112/ Steven Depolo via Flickr CCLicence By

French Fries Burger King Food Macro February 12, 20112/ Steven Depolo via Flickr CCLicence By

«Satisfries», c’est le petit nom de la nouvelle frite «moins grasse» lancée mardi par Burger King aux Etats-Unis.

Selon le géant du fast-food, c’est la première du genre, avec 150 calories par portion de 70 g, soit 20% de moins que les frites classiques de l’enseigne, et 30% de moins que celles du concurrent MacDo, explique le New York Times et le site de la chaîne. «De petits changements peuvent avoir un grand impact», a précisé dans un communiqué le président du groupe pour l’Amérique du Nord.

Mais, «la comparaison avec McDonald’s va apporter de la confusion» souligne NPR, parce que chaque chaîne a sa propre définition de small, medium ou large:

«Une petite portion de frites au McDo, par exemple, pèse beaucoup moins qu’une petite portion au Burger King. Donc, une "petite frite" de McDo correspond à 230 calories, ce qui est toujours beaucoup moins que les 270 calories d’une petite portion de Satisfries.»

Ces french fries «light» (tout est relatif, donc), ondulées, sont fabriquées avec un nouveau procédé (top secret), pensé pour que l’huile soit moins absorbée par la patate. Le tout est assorti d’un beau plan de communication avec photos de «Satisfries» géantes dans tous les Etats-Unis.

Et alors, qu’est-ce que ça va changer? Est-ce une arme anti-obésité en puissance comme semble le prétendre la firme?

USA Today rapporte quelques réactions de diététiciens. «Ce n’est pas réaliste de demander aux gens de remplacer les frites par des bâtonnets de carottes et de céleri», dit Keri Gans, diététicien plutôt content... embauché par Burger King.

Mais pour Mitzi Dulan, c'est plutôt dangereux: les consommateurs peuvent se tromper de message, et commander de plus grosses portions, en pensant que ces frites allégées sont plus saines. Cette histoire rappelle celle des sodas light qui n'améliorent ni le poids ni la santé. L'éternel problème engendré par l'alimentation «light»...

Dans tous les cas, «les frites restent un bon moyen d’absorber beaucoup de calories et de graisses». Eh oui, une frite ne sera jamais un bâtonnet de carotte.  

Lucie de la Héronnière
Lucie de la Héronnière (148 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte