Combien de kilomètres court vraiment Rocky dans «Rocky II»?

Rocky II. Source: Allociné - © United Artists

Si vous avez déjà vu un film de la série Rocky, alors vous savez que le boxeur interprété par Sylvester Stallone y court beaucoup. Il court dans les rues de Philadelphie (Rocky 1 et 2), sur la plage (Rocky 3) et dans la neige (Rocky 4).

Et comme le remarque Dan McQuade sur le site du Philly Post, l’une des scènes les plus emblématiques de la série est celle durant laquelle Rocky, dans l’épisode 2, parcourt plusieurs quartiers de la ville de Philadelphie sur la musique de Gonna Fly Now, rencontrant tout un tas de personnages et changeant d’ambiance au gré des tableaux.

A mesure qu'il accélère et qu'il passe d'un paysage à un autre, les enfants s’agglutinent et courent autour de lui tant et si bien qu’en bout de course, il est escorté par des dizaines d'entre eux quand il gravit les marches du Musée d'art de la ville –une scène mythique au point que les fans sont nombreux à les gravir à leur tour lorsqu'ils passent par Philadelphie.

Tout cela est fascinant, mais ce qui intéresse l'auteur de l'article, c'est le véritable parcours de la course géante de Rocky. Et selon lui, ce montage n’aurait aucun sens pour un vrai jogueur: Rocky passe d’un quartier à un autre sans logique apparente. Le journaliste s'est donc livré à la reconstitution très minutieuse de ce parcours: résultat, si Rocky avait vraiment dû faire la jonction entre les différentes séquences à l'écran, il aurait parcouru 49,27 kilomètres, c'est-à-dire 7 de plus qu'un marathon. Ce qui fait beaucoup, même pour un entraînement de boxeur professionnel...

Le Philly Post, conscient de l'intérêt touristique pour sa ville d'une telle scène, a aussi publié récemment une vidéo de la course et de l'entraînement de Rocky, réinterprétés par des marionnettes.

Beck Puppets - "Philly" from keith megna on Vimeo.

Dans le même genre d’article d’obsessionnel, on se souvient que le site Obsessedwithfilms avait répondu à la question de savoir combien de jours Bill Murray vivait vraiment dans le film Un jour sans fin. Il arrivait à l'impressionnant résultat final de 12.403 jours.