Oubliez le porno, l'heure est au micro-porno

 USB Sex  Toy. Juan Ignacio Garay via Flickr  CC License by.

USB Sex Toy. Juan Ignacio Garay via Flickr CC License by.

Facile à tourner, rapide à faire, le micro-porno se répand sur Internet, nous indique New York Magazine. [Les liens qui suivent peuvent renvoyer sur du contenu explicite] Sur les forums Reddit sous forme audio, avec la plate-forme de micro-vidéos de Twitter, Vine, dans des vidéos super-cut de six secondes qui se regardent à la chaîne, ou encore sur Tumblr avec des GIF pour les amateurs du genre.

Déjà en janvier 2013, ZDNet se demandait si Vine était le nouveau service de micro-porno, mettant en avant la possibilité pour les usagers de dire que leur vidéo a un contenu explicite, ou de signaler les contenus mis en ligne par d’autres comptes. L’accès se fait ensuite en connaissance de cause et il est nécessaire de passer une fenêtre d'avertissement avant de visionner ledit contenu.

On prendra pour exemple les profils Vine des actrices porno Jessie Andrews ou encore Jiz Lee. Toutes deux postent régulièrement des courts montages érotiques et parfois pornographiques. Ce genre de contenu se retrouve également dans de très nombreuses vidéos accessibles via une recherche avec des tags très explicites comme #NSFW (pour «not safe for work») ou #porn.

Avec l'avènement des sites de micro-blogging et de partages de formats visuels très courts, la pornographie connaît une nouvelle vie. «Même si vous n’en cherchez pas, vous tomberez sur du porno au milieu de la journée», explique au NYMag Kayla, une jeune fille de 18 ans qui tient un Tumblr avec du contenu explicite. «Parfois, un pan du mur suffit à éveiller une sorte de désir et de curiosité.» L’expérience n’est même pas explicitement sexuelle, «c’est plus de la découverte et de l’exploration que de la masturbation», conclut-elle.

Le succès du micro-porno s'explique donc parce qu'il est très simple d'accès mais aussi parce qu'il va droit au but. En ne montrant que les meilleurs moments d’un porno, les micro-formats proposent finalement ce que les gens avaient l’habitude de faire par eux-même: «regarder du porno en utilisant l’avance rapide la plupart du temps pour atteindre leurs moments préférés», explique Fleshbot, fondateur de Lux Alptraumun, un blog autour de la sexualité

Cette montée en puissance du micro-porno fait en tout cas changer les habitudes concernant le visionnage de films «X», observe Policy Mic. Le site d'actualité et d'opinion cite les propos de l'activiste du porno Katrien Jacobs dans son livre  Netporn: DIY Web Culture and Sexual Politics... (Porno sur Internet: la culture web du fais-le toi-même et les politiques sexuelles...):

«La connectivité des espaces de micro-porno attire de nouveaux groupes de consommateurs et fait naître de grands changements de comportement dans la sexualité de tous les jours chez les hommes et femmes.»

Il faudra attendre un peu avant de savoir si les audiences des sites plus classiques comme PornHub ou YouPorn pâtissent de ce succès grandissant. En avril dernier, les sites pornographiques affichaient plus de visiteurs mensuels que Netflix, Twitter et Amazon réunis, rappelle le Huffington Post.