« article précédent

article suivant »

Recette: j'ai testé les «suprêmes de volaille, tapenade d'olive noire et croûte de sésame» du chef Guillaume Gomez [VIDEO]

Fact-checking culinaire d'une recette de grand chef à l'occasion de la fête de la gastronomie 2013. Et ce n'est pas facile facile.

Chers grands chefs, chère ministre de l'Artisanat, du Tourisme et du Commerce,

Vous avez voulu célébrer la gastronomie en mettant en ligne 27 recettes gastronomiques «accessibles» à tous, une bien chouette idée.

J'ai donc voulu célébrer à mon tour la gastronomie en testant l'une d'entre elles, «Suprêmes de volaille, tapenade d'olive noire et croûte de sésame», par Guillaume Gomez, pour l'Ile-de-France. (J'ai choisi celle-ci parce que Slate est en Ile-de-France, que la recette me paraissait relativement simple et que Guillaume Gomez a une tête sympatoche et qu'en plus, il est chef à l'Elysée).

Vous vous êtes engagés à créer des recettes notamment:

  • simples et pratiques, pour que tout le monde puisse cuisiner partout, avec peu d'ustensiles (étudiants, voyageurs, foyers peu équipés...);
  • à bas coût: 5 euros par personne, pour montrer que la cuisine gastronomique peut être accessible à tous.

Le résultat du fact-checking culinaire est ici, en vidéo:


 

Mise à jour du 24 septembre: L'Elysée a mis en ligne une vidéo où Guillaume Gomez réalise sa recette en la décrivant à plusieurs blogueuses culinaires et à la ministre Sylvia Pinel, ce qui me confirme qu'une aide visuelle aurait répondu à beaucoup de mes questions (mais pas à toutes, on ne le voit pas décarcasser un poulet!):

Commençons par les points positifs:

1. Le coût raisonnable:

  • Un poulet cru: 9,20€
  • Une boîte d'oeufs: 1,71€
  • 200g de tapenade d'olive noire: 3,36€
  • Une pâte feuilletée: 0,86€
  • Un paquet de sésame blanc (impossible de trouver du sésame noir): 2,45€
  • Un paquet d'échalotes: 1,60€
  • Trois têtes d'ail: 2,99
  • Thym/Laurier: 2,60€ pour 5 bouquets garni

Total: 24,77€

Soit 4,77€ de plus que prévu puisque la recette pour 4 est censée coûter 5 euros par personne. Enfin, le coût est raisonnable si votre appétit l'est aussi: j'ai réalisé deux chaussons mais ils étaient gros, on a mangé 1/2 chausson, soit 1/2 suprême, par personne. Sauf que la recette demande à la base 4 suprêmes de poulet, ce qui reviendrait à 2 poulets entiers, faisant grimper l'addition bien au-delà des 5€ par personne.

Mais il restait du poulet, quatre oeufs, presque 100 grammes de tapenade, plein de sésame blanc, des échalotes, de l'ail et des bouquets garni...

2. Le résultat joli ET bon:

Miam / Cécile Dehesdin

Passons aux points négatifs.

1. La recette n'est pas «simple et pratique»

J'aurais bien eu besoin d'une version annotée, ou avec un lexique (pour comprendre les mystérieux «lever les suprêmes» ou «mettre à blanc les suprêmes»), et de photos des différentes étapes (pour comprendre le mystérieux «enrouler les filets en spirale dans la pâte»). Je veux dire, à aucun moment il n'est écrit «décarcassez un poulet», il est seulement indiqué «4 suprêmes de poulet». Heureusement, il y a les tutos en ligne et les forums.

2. Où est passée la sauce?

J'ai quand même passé 30 minutes à décarcasser un pauvre poulet qui ne m'avait rien fait, tout ça pour pouvoir me servir des «os et des parures» pour réaliser un «jus sirupeux». Et le jus sirupeux ne réapparait plus. On est censé le verser sur les chaussons? Sur un accompagnement?

Conclusion Marmiton

 «Je commente sur Marmiton»:

«Pas trouvé de sésame noir alors j'ai mis que du blanc c'était très bien. J'ai fait 2 chaussons au lieu de 4 et je les ai coupés en deux, c'était bien suffisant et puis ça coûte moins cher, sinon faut acheter 2 poulets pour avoir 4 suprêmes. Mais franchement la prochaine fois j'achèterai juste des blancs sous vide, et tant pis pour la sauce. J'ai décarcassé un poulet, la vie ne sera plus jamais la même.»

Dites, Guillaume Gomez, ça vous dirait pas de me donner un petit cours pour me montrer comment réaliser parfaitement votre recette (je ne dirais pas non à une visite des cuisines de l'Elysée)?

Cécile Dehesdin

Vidéo par Julien Dommel

0 réaction

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte