Égalités / Life

Deux amis sortent ensemble pendant 40 jours et racontent tout sur Internet

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran  The Dating Rules
Capture d'écran The Dating Rules

Imaginez. Vous êtes jeune, célibataire, graphiste, vivez à New York, et vous avez l'impression que votre vie sentimentale ne mène à rien. Vous vous épanchez régulièrement sur le sujet avec votre ami-e célibataire, jeune, graphiste. Vous êtes donc soit Hugh Grant soit Rachel McAdams et votre vie est une gigantesque comédie romantique.

Sauf qu'ici, c'est la réalité. Rachel se nomme Jessica Walsh, et c'est un cœur d'artichaut. En face, Hugh se prénomme Timothy Goodman et est un tombeur qui multiplie les aventures sans suite. Nos deux célibataires font vivre depuis plus d'un mois le site 40 Days of Dating. Le concept est simple: les deux amis décident de «dater», c'est-à-dire de sortir ensemble pendant 40 jour, à compter du 20 mars 2013. Leur aventure est régie par six règles.

«Un: Nous nous verrons tous les jours pendant quarante jours. Deux: Nous aurons au moins trois rencards par semaine. Trois: Nous verrons un psychologue de couple une fois par semaine. Quatre: Nous irons en voyage ensemble un week-end. Cinq: Nous remplirons quotidiennement un questionnaire et documenterons tout. Six: Nous n'aurons de rencard, rapports sexuels ni ne brancherons personne d'autre.»

Là, normalement, vous vous attendez à entendre le générique de Friends ou de How I Met Your Mother d'une minute à l'autre. Les deux amis ont commencé la publication de leur aventure en juillet. Après une pause pour faire monter la tension, le journal du 38ème jour a été publié ce mercredi 4 septembre, et la conclusion est attendue vendredi 6 septembre, et l'on saura enfin si leur aventure continue ou s'ils s'arrêteront là. Durant ces 38 premiers jours le lecteur a pu observer leurs moments de doute, entrer dans leurs têtes, suivre leurs coups de cœur et attendre les rebondissements et moments-clés. Comme l'explique par exemple le Guardian, on ne donnait pas beaucoup de chances à leur histoire au commencement.

«Cependant, à mesure qu'ils passent de plus en plus de temps ensemble et travaillent sur les problèmes de chacun, nous avons pu les voir se rapprocher, ils se sont ouverts, et soudainement il a semblé tout à fait possible que les bases de leur amitié puisse faire une structure solide sur laquelle construire une relation. Les lecteurs étaient ravis lorsqu'ils ont révélé au jour 24-25 qu'ils étaient finalement passés à l'action. Ce fut certainement un moment charnière pour le duo, bien que leur empathie était définitivement sur le plan émotionnel plus que physique.»

Sur les photos du Jour 38, ils ressemblent à un couple modèle à Disneyland. Hanna Rosin pour Slate.com a interrogé Timothy Goodman avant les révélations finales. Il explique que l’expérience fut réellement bénéfique et leur a permis à tous les deux de réfléchir à leurs habitudes amoureuses et sentimentales, les problèmes qu'ils pouvaient rencontrer.

Il a également mis en lumière l'effet du blog, qui obligeait à se poser, réfléchir sur les événements au quotidien. Vendredi, vous saurez sur leur blog si la pression l'a emporté, ou si le duo a réussi à tomber amoureux.

Florian Reynaud

Newsletters

Joyeux et politique, le projet hors normes du Gros Festival

Joyeux et politique, le projet hors normes du Gros Festival

Samedi 23 et dimanche 24 mars, le collectif Gras politique organise son premier festival, avec pour principal objectif de fédérer contre la grossophobie.

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

Bilqis Abdul-Qaadir, une carrière brisée par l’interdiction du hijab

La basketteuse Bilqis Abdul-Qaadir avait tout pour devenir un symbole de réussite de la jeunesse musulmane américaine. Mais la Fiba lui a barré l’accès aux terrains, en raison de son voile.

Des travailleuses du sexe se forment à l'auto-défense, et ça en dit long

Des travailleuses du sexe se forment à l'auto-défense, et ça en dit long

«Le travail du sexe est tellement stigmatisé qu'un grand nombre d’entre nous sommes très isolées.»

Newsletters