Tech & internet / Life

Une intelligence artificielle pour apprendre à mieux converser

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran de la vidéo de présentation de MACH sur Youtube

Tout le monde n'est pas à l'aise quand il s'agit de parler en public et certains personnes ont parfois plus de mal que d'autres à communiquer.

C'est pour les personnes qui n'ont pas confiance en elles, ne sont pas sociables ou bien souffrent du syndrôme d'Asperger, que le MIT a mis au point un robot parlant [PDF] avec une intelligence artificielle dont le but est «d'aider à améliorer la conversation» des utilisateurs, rapporte The New Yorker.

Photo des deux «entraîneurs», issue de la présentation de l'étude.

Représenté soit par une jeune femme brune au regard bleu acier, soit par un jeune homme à la coupe courte et aux lunettes carés, le programme porte le nom de MACH pour «My Automated Conversation coacH». Grâce à une webcam et des calculs complexes, l'intelligence artificelle «vous donne l’impression que, “Hey, ce programme est en train de m’écouter”», explique Ehsan Hoque, le chercheur qui a dirigé sa création. Ainsi, il sourit quand la personne sourit, note les pauses, les hésitations et les prend en compte dans ce qu'il va dire.

Hoque précise au New Yorker avoir été approché par des membres de l'Asperger’s Association of New England à la recherche d’une technologie pour aider les personnes souffrant de ce syndrôme à surmonter leur handicap social. Récemment diplômé, le chercheur aimerait rendre son logiciel accessible en ligne et s’est mis en quête de fonds. Avec le travail de deux ou trois ingénieurs, il estime que «le développement devrait prendre entre six mois et un an». Des associations de soutien aux autistes et des compagnies privées ont déjà fait part de leur intérêt.

Newsletters

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Et si... nous reconstruisions le monde différemment? Et si le jeu nous rappelait l’importance de se connaître soi pour mieux vivre en accord avec le monde?

Ne vous laissez pas avoir par les vidéos de «cooking hacks»

Ne vous laissez pas avoir par les vidéos de «cooking hacks»

Elles promettent des résultats spectaculaires grâce à des recettes de cuisine ultra-simples. Mais en plus d'être un leurre, elles peuvent causer des accidents domestiques.

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Des courses à pied virtuelles pour s'entraîner même sans marathon

Les adeptes du running utilisent la technologie pour rester connecté·es et concourir malgré l'interdiction des grands rassemblements.

Newsletters