Lu, Vu & Entendu / Life

La baie des vrais cochons

Temps de lecture : 2 min

Swimming Pigs, Bahamas, 2012, cdorobek via FlickrCC License by

Comme nous vous l’expliquions en 2009, le cochon a de nombreuses raisons de se rouler dans la boue. Mais cela ne l’empêche pas d’apprécier la fraîcheur d’une eau cristalline, révèle un étonnant article de The Atlantic, consacré à la non moins étonnante Major Cay, a.k.a. Pig Beach, une île des Bahamas inhabitée… ou presque.

Depuis 2001, ce petit bout de terre abrite des cochons à l’origine mystérieuse (abandonnés par des marins? Introduit par le gouvernement pour créer une attraction touristique?) Sept à l’origine, ils sont aujourd’hui une vingtaine, et des touristes rapportent avoir aperçu des porcelets.

Le photographe américain Eric Cheng, qui s’est rendu sur l’île pour réaliser une impressionnante série de photos aquatiques, a expliqué à The Atlantic que les cochons, qui reçoivent fréquemment la visite des touristes, ont l’air mi-apprivoisés, mi-sauvages:

«Ce sont des animaux sauvages, mais ils sont dociles et particulièrement intéressés par la nourriture qu’on leur donne, c’est pourquoi ils plongent dans l’océan et nagent jusqu’aux bateaux».

Margaux Leridon

Newsletters

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Prêter serment sur une tablette numérique, c'est possible

Qui a dit que le papier était sacré? Certainement pas Suzi LeVine. Cette américaine a pris ses fonctions d’ambassadrice en Suisse après avoir prêté serment en posant sa main sur un écran affichant une version numérique de la constitution...

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

La Russie est en train de remporter la guerre de la propagande. Sauf en France.

Il y a un an, a été lancée Ruptly, une nouvelle agence de presse vidéo russe. Elle ressemble à une agence, avec 110 journalistes, venus de différents pays: Espagne, Grande-Bretagne, Russie, Pologne. Mais c'est en fait «Kremlin TV» explique Spiegel...

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Nouveau record controversé du «beer mile», le mile où l'on boit une bière à chaque tour

Le 6 mai 1954, l’athlète britannique Roger Bannister brisait une des barrières majeures du sport en devenant le premier à courir un mile, cette distance tout sauf ronde (1.609,35 m, soit quatre tours de piste) mais mythique, en moins de 4 minutes....

Newsletters