C'est dans l'actuSports

Mondiaux d'athlétisme: 30 ans de 1.500 mètres

Pierre Breteau, mis à jour le 17.08.2013 à 9 h 06

LA DATA C'EST LA VIZ - Cela fait 15 ans que le record du 1.500 mètres a été établi par le Marocain Hicham El Guerrouj. Retour en infographie sur les performances dans une des disciplines reines du demi-fond.

Le record du monde du 1.500 mètres est détenu par le champion absolu Hicham El Guerrouj. REUTERS/Kieran Doherty

Le record du monde du 1.500 mètres est détenu par le champion absolu Hicham El Guerrouj. REUTERS/Kieran Doherty

Aux premiers Jeux olympiques de 1896 à Paris, le 1.500 mètres est déjà au programme.

La course naît peu avant, quand il a fallu remplacer la course d'un mile (1.609 mètres) par celle mesurée par une unité digne de ce nom. Dès lors, il a été de toutes les grandes compétitions d'athlétisme. Et depuis 1983 –date des premiers Mondiaux– la distance a presque toujours été dominée par les athlètes de trois nations: le Maroc, l'Algérie et le Kenya.

Le pape incontesté de la discipline est marocain. Hicham El Guerrouj survole le 1.500 mètres du milieu des années 1990 à sa retraite en 2006. Il détient le record du monde en extérieur et en salle, respectivement 3 minutes et 26 secondes et 3 minutes, 31 secondes et 18 centièmes. Avant lui, le maître de la distance était un voisin: l'Algérien Nourredine Morceli.

Depuis, à l'exception des performances honorables du Français Medhi Baala, il faut bien reconnaître que les deux pays ont passé le flambeau au Kenya. Sur les 1.345 temps intégrés dans notre infographie, tous en dessous des 3 minutes 34, les Kenyans en ont réalisé 526. Le Maroc n'en compte que 152, l'Algérie simplement 105.

Cliquez sur l'image pour accéder à l'infographie. Passez votre souris sur chacune des bulles pour avoir le détail des temps depuis 1980 inférieurs à 3'34 chez les hommes et cliquez sur les boutons à droite pour trier les athlètes par pays.


Source: IAAF

Les Français, sans briller excessivement, sont toujours dans le peloton de tête. Medhi Baala en particulier, a réussi à descendre sous les 3 minutes 30 en 2003, à Bruxelles. C'est le 8e meilleur temps de l'histoire de l'épreuve. Et sur tous les chronos intégrés à notre infographie, les coureurs hexagonaux en placent 62 sous la barre des 3'34, soit sensiblement autant que nos voisins britanniques (67). 

Pierre Breteau

Pierre Breteau
Pierre Breteau (20 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte