Tech & internetLife

Ce qu'on pense des autres pays, d'après Google Suggest

Cécile Dehesdin, mis à jour le 12.08.2013 à 14 h 12

Petit voyage dans l'inconscient des internautes.

Capture d'écran du projet de Noah Veltman

Capture d'écran du projet de Noah Veltman

Le service «Google Suggest», rebaptisé «saisie semi-automatique», existe depuis 2004 et s'est généralisé depuis 2008.

Ce sont ces suggestions qui s'affichent automatiquement dès que l'on fait une requête sur Google, et qui reflètent les requêtes les plus populaires des internautes.

Noah Veltman, un développeur web qui travaille à la BBC, s'est intéressé à ce que différents pays anglophones pensaient les uns des autres, et de la vie en général. Il a donc effectué les mêmes recherches depuis le Google américain, canadien, britannique, australien et néo-zélandais.

Résultat, les Américains se demandent pourquoi leur pays est le meilleur pays du monde et est tellement endetté, là où les Canadiens veulent savoir pourquoi les Etats-Unis sont mieux que le Canada et tellement violent, tandis que les Britanniques se demandent pourquoi l'Amérique s'appelle l'Amérique, mais aussi pourquoi le chocolat américain est tellement mauvais.

Ce ne sont pas les seuls à avoir des questions existentielles sur la nourriture américaine, puisque les Australiens et les Néo-Zélandais ne comprennent pas pourquoi le fromage US est orange (et leur beurre blanc): 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

On y apprend que le Canada a décidément une réputation bien sympathique, puisque les cinq Google Suggest complètent automatiquement «Pourquoi le Canada» par «est tellement génial» (bon, les Etats-Unis se demandent aussi pourquoi le Canada est un pays, tandis que le pays en question s'interroge également sur son ennui). 

En France, on a surtout entendu parler de Google Suggest dans des affaires judiciaires, avec notamment l'assignation en référé de Google par des associations estimant que la firme faisait du «fichage ethnique» en associant le mot «juif» à des noms de personnalités via Google Suggest (notons que Google n'est confronté à ce problème particulier qu'en France, les Italiens, les Américains, les Espagnols ou les Brésiliens ne partageant apparemment pas ce goût pour la recherche en judéité).

Noah Veltman s'est concentré sur les cinq pays pré-cités, mais nous avons fait quelques-unes de ses recherches depuis Google.fr. Sachez donc qu'apparemment, les internautes français que nous sommes se demandent pourquoi l'Amérique nous écoute (d'actualité avec les révélations d'Edward Snowden sur le programme de surveillance de la NSA), mais aussi pourquoi elle ne s'appelle pas la Colombie et pourquoi elle soutient Israël:

On aimerait savoir pourquoi le Canada fait rêver:

Et on ne comprend pas que les Britanniques s'obstinent à ne pas avoir l'euro:

On s'interroge sur les choix architecturaux américains:

Et on a des questions existentielles sur les Australiens:

Enfin, là où nos amis anglophones s'interrogent sur le danger d'aller au Mexique (Etats-unis); de manger du pain moisi (Canada); de réchauffer du riz (Royaume-Uni); de se retenir d'uriner (Australie); d'inhaler de l'helium (Nouvelle-Zélande):

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Nous nous demandons s'il est dangereux de fumer du papier, de fumer la chicha, de jailbreaker un iphone ou d'avaler:

Pour ceux que ça intéresse, les Américains se demandent pourquoi la France est si populaire et ses habitants si mauvais en anglais:

C.D.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte