« article précédent

article suivant »

Adam et Eve ont vraiment existé, c'est prouvé génétiquement

Nos ancêtres communs, père et mère, vivaient il y a plus de 100.000 ans, sans doute en Afrique de l'est.

Embryon REUTERS

La quasi-totalité des êtres humains qui peuplent aujourd'hui la Terre ont un père commun. Il vivait il y a 135.000 ans. Et cet homme –appelons-le Adam– partageait très certainement la planète avec la mère de tous les êtres humains –appelons-la Eve. Ce ne sont pas la Bible et plus particulièrement la Genèse qui l'affirment, mais la science et plus précisément la génétique.

Une découverte qui ajoute un élément majeur à notre compréhension de l'évolution de l'espèce humaine vient d'être publiée dans la revue Science. Elle découle de l'analyse la plus complète jamais réalisée du chromosome Y, celui qui détermine le sexe masculin d'un être humain.

Jusqu'à cette étude, les chercheurs estimaient que l'ancêtre masculin commun le plus récent de l'espèce humaine vivait il y a 50.000 ou 60.000 ans. Ils avaient bien réussi à identifier une Eve, notre mère commune, qui vivait en Afrique dans une période qui remontre entre 99.000 et 148.000 ans. Mais elle n'avait sans doute jamais croisé Adam.

Au contraire, elle semble bien aujourd'hui avoir vécu à peu près au même moment que notre ancêtre mâle commun.

Pour remonter via l'ADN à nos ancêtres communs, les scientifiques utilisent des méthodes différentes selon les sexes. Pour tracer la lignée des mères, il utilisent l'ADN de la mitochondrie, la source d'énergie de nos cellules. La mitochondrie n'est transmise que par les femmes à leurs enfants et permet donc de remonter vers des mères communes et vers Eve.

Pour ce qui est des hommes, le marqueur est le chromosome Y qui est passé par les pères à leurs fils et les mutations et autres changements permettent ainsi de remonter les lignées. Le problème, explique un des auteurs de l'étude, Carlos Bustamante, généticien de l'université de Stanford en Californie, est que le chromosome Y est gonflé par des éléments d'ADN dupliqués et mélangés et donc très difficile à analyser et comparer.

Cela a pris beaucoup de temps aux chercheurs pour analyser entièrement le génome du chromosome Y de 69 hommes provenant de populations très différentes allant des Bushmen d'Afrique du sud aux Iakoutes de Sibérie. Et tous les hommes étudiés ont un ancêtre commun qui a vécu dans une période comprise entre 125.000 et 156.000 ans.

Les humains modernes ont colonisé d'autres continents que l'Afrique dans une période comprise entre 60.000 et 200.000 ans et le père et la mère de tous les hommes sont donc très probablement originaires de l'est de l'Afrique.

Mais la génétique n'a sans doute pas fini de nous raconter notre histoire et elle pourrait nous réserver encore des surprises. Nous avons peut-être des ancêtres communs bien plus anciens encore. Une étude publiée en mars dans le American Journal of Human Genetics, montre que plusieurs hommes en Afrique ont un chromosome Y avec une particularité qui permettrait de remonter à un ancêtre commun qui aurait vécu dans une période comprise entre 237.000 et 581.000 ans!

 

 

5 réactions

« article précédent

article suivant »

OUTILS
> taille du texte