Science & santéLife

Mangez des fruits! (et pas que des pommes)

Margaux Leridon, mis à jour le 02.08.2013 à 12 h 12

Fruits, Wicker Paradise via FlickrCC Licence by

Fruits, Wicker Paradise via FlickrCC Licence by

On le sait, notre régime alimentaire accorde une place beaucoup trop importante aux produits sucrés. Pour y remédier, vous serez peut-être tentés de réduire votre consommation de fruits. Grave erreur! Comme le rappelle un article récemment publié dans le Journal of the American Medical Association, relayé par le New York Times, les fruits, contrairement à d’autres aliments sucrés, présentent d’importants atouts nutritionnels.

Les fruits entiers contiennent en effet des antioxydants, des bons nutriments et des fibres, qui provoquent une sensation de satiété et offrent une quantité d’autres avantages:

«Quand vous croquez dans une pomme, par exemple, les fibres contenues dans le fruit permettent de ralentir l’absorption de fructose, le principal sucre dans la plupart des fruits.»  

Ainsi, quatre pommes peuvent contenir la même quantité de sucre que 680 grammes de soda, mais le taux d’absorption lent évite les poussées de sucre dans le sang, et donc les risques de diabète.

Pour le docteur David L. Katz, directeur d’un centre de recherche de l’Université de Yale, il ne faut pas hiérarchiser les fruits, mais en consommer la plus grande variété possible. Il recommande de «manger l’arc en ciel», dans la mesure où les différentes couleurs de fruits correspondent à différents types d’antioxydants et de nutriments.

Comment faire concrètement pour manger l’arc en ciel au quotidien? L'idéal, c'est de manger des fruits frais entiers. A défaut, des fruits secs non sucrés, et en dernier recours des jus de fruits. Attention, comme on vous l'expliquait dans notre article sur comment manger cinq fruits et légumes par jour, un verre de jus aura beau contenir une banane et deux oranges il ne vaut qu’une portion de fruits selon notre Programme National Nutrition Santé .

Et encore, seulement s'il s'agit d'un «pur jus» ou d'un jus pressé. Par exemple, le Tropicana Pure Premium Pommes Pressées 100% pur jus, ça compte. Le jus de pomme Helior à base de jus de pomme concentré, ça compte pas.

En outre, «les fruits et les légumes ne sont pas sensés venir en plus de l’alimentation habituelle, mais s’y intégrer en remplaçant d’autres éléments».

Allez, lâchez ce Mars… prenez une pêche!

Margaux Leridon
Margaux Leridon (80 articles)
sangSantéalimentationsucrefibres
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte