Boire & mangerLife

L'Hostal Empúries, une adresse pour changer d'idées sur la Costa Brava

Nicolas de Rabaudy, mis à jour le 28.07.2013 à 13 h 21

Si pour vous la côte catalane espagnole rime avec plages bétonnées, venez découvrir cet l’hôtel restaurant, situé sur un site protégé, avec vue sur la Méditerranée.

L'Hostal Empuries

L'Hostal Empuries

Hostal spa Empúries sur la Costa Brava

Proche de la frontière française, Empúries est à vingt-cinq kilomètres de Figueras. L'Hostal, de taille modeste à la façade immaculée, bénéficie de sa position sur la plage de L’Escala, au cœur d’une pinède cernée de rochers, à l’écart de l’urbanisation locale: un site de rêve.

Les fondations de l’hôtel remontent à 1907 quand des archéologues à la truelle chercheuse sont venus fouiller la région riche de ruines gréco-romaines, ils logeaient là, face à la Méditerranée. Depuis ses origines, l’hostal a été prolongé d’un bâtiment moderne, de chambres climatisées avec vue, d’une table de qualité, d’un bistrot de plage et d’un spa nickel doté de deux piscines couvertes, l’une à 38 degrés, l’autre à 28 degrés –cours de yoga et thérapies naturelles, tout cela d’un bon rapport prix-plaisir.

L’ensemble hôtelier, propriété d’un architecte catalan, est d’un bon confort simple et sans luxe tapageur. Farniente, baignades dans la mer aux eaux fraîches et transparentes, et bonne chère car l’excellent chef Rafa Peña, propriétaire du Gresca, une des meilleures tables de Barcelone, propose ici une cuisine de produits très saine, axée sur les poissons et crustacés pêchés au large, vendus au pied des bateaux: rougets, saint-pierre, rascasses, le tout escorté de riz et de légumes du potager –rien à voir avec les plats non faits maison.

En qualité de conseiller permanent à l’Empúries, Rafa Peña, formé en France et chez El Bulli et Martín Berasategui en Espagne, triples étoilés, mitonne à la Villa Teresita aux côtés du chef Biel le rare concombre de la mer au safran (34 euros), les langoustines à peine saisies (29 euros) comme chez le Duc à Paris, le maquereau escorté de lard ibérique, un duo savoureux (16 euros), le saint-pierre au four et l’oignon vinaigré (26 euros), le merlu nacré et brocolis (25 euros), les linguine maison aux coquillages (18 euros), un exquis pigeon dodu aux champignons (26 euros) et un gâteau au chocolat sans sucre (9 euros) escorté d’une divine glace cacao à damner un saint.

Bref, un éventail de préparations ciselées, natures, proches du dépouillement façon Alain Passard à l’Arpège, trois étoiles –une joie répétée à tous les repas. On lampe des blancs vifs de grenache et un délicieux Ribera del Duero (14 euros la demie). Bollinger en demie à 37 euros, bon tarif.

Tout Figueras, siège du Musée Dalí, vient se lover sur les chaises longues vertes posées sur le sable et se régaler à la Villa Teresita de l’hostal qui fait le plein en saison pour cause de «sol y playa», le soleil et la plage, cadeaux de la Costa Brava, si prisée des Français de toutes catégories sociales. Remarquable préservation du site marin, tel qu’il était en 1907.

Signalons que l’hostal a été en 2011 le premier hôtel d’Europe à recevoir le niveau Gold de la certification L.E.E.D. (Leadership in Energy & Environmental Design) dont l’objectif est de faire en sorte que les bâtiments deviennent des acteurs de régénération de l’environnement: un singulier défi pour les 3.200 kilomètres de côtes espagnoles vouées au tourisme de masse (12% du produit intérieur but).

Hostal spa Empúries Plage de Portitxol 1730 L’Escala. Tél.: +34 972 770 207. Pas de fermeture. Par le TGV Gare de Lyon, descendre à la gare de Figueres, 5h30 de voyage. 55 chambres de 150 euros à 250 euros avec le petit déjeuner et le jambon ibérique. Tapas de 4 euros à 12 euros. Menu à 24 euros. Carte de 50 à 70 euros. Plage gratuite. Chaise longue à 10 euros.

Théâtre-Musée Dalí à Figueres

Ouvert en 1974 à l’initiative du grand peintre surréaliste, ce splendide musée en étages a été construit sur les ruines de l’ancien théâtre de la ville. Toutes les toiles, sculptures et objets (corbeille de pain) ont été choisis par l’artiste (1904-1989). Certaines œuvres ont été réalisées pour être exposées sur la vaste enceinte dont la Cadillac pluvieuse, la salle Mae West, la salle Palais du Vent. Parmi les œuvres des années 1925 à 1952, le Spectre du sex-appeal (1932), l’Autoportrait mou avec bacon frit (1941), les portraits de Gala nue et le portrait sidérant de Picasso. Une heure de visite au moins, une plongée très enrichissante dans l’univers dalinien. Entrée 12 euros, jusqu’à 20 h.

Musée Dalí Place Gala-Salvador Dalí 1760 Figueres. Tél.: +34 972 677 500.

El Celler de Can Roca à Girona

L’un des sept trois étoiles espagnol, sacré Meilleur Restaurant du Monde en avril 2013 par la revue anglaise Restaurant, comme l’a été El Bulli de Ferran Adría quatre années de suite. Effet immédiat, les gourmets du globe se pressent dans cette modeste bodega familiale tenue par les trois enfants Roca, deux aux fourneaux et l’autre au service des vins. Un répertoire très créatif: gambas sous tous ses aspects et cave d’exception. Menus à 130 euros et 160 euros. Carte de 60 euros à 100 euros.

El Celler de Can Roca Can Sunyer 48 17007 Girona. Tél.: +34 972 222 157. Fermé dimanche.

Nicolas de Rabaudy
Nicolas de Rabaudy (464 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte