C'est dans l'actuLife

Dopage: Qui a gagné le Tour 1998?

Johan Hufnagel, mis à jour le 26.07.2013 à 12 h 26

Tentative de classement après la révélation de la liste sénatoriale...

Marco Pantani entouré de Jan Ullrich et Bobby Julich, le 2 août 1998 à leur arrivée du Tour sur les Champs. Tous les trois contrôlés positifs à l'EPO. REUTERS/Eric Gaillard/

Marco Pantani entouré de Jan Ullrich et Bobby Julich, le 2 août 1998 à leur arrivée du Tour sur les Champs. Tous les trois contrôlés positifs à l'EPO. REUTERS/Eric Gaillard/

Souvenez-vous de ce syllogisme: plus il y a de fromage, plus il y a de trous; or plus il y a de trous, moins il y a de fromage; donc plus il y a de fromage, moins il y a de fromage.

Le Tour de France, c’est un peu pareil. Plus on cherche à dresser un classement de l’épreuve, plus on trouve de dopés, plus on trouve de classements.

Prenons le cas du fameux Tour 1998 (vainqueur officiel Pantani, en plein scandale Festina), mis sous un jour nouveau par la commission sénatoriale ce 24 juillet. Les sénateurs ont dressé deux listes: celle des coureurs dont les échantillons ont montré qu’ils étaient dopés à l’EPO, et celle dont les échantillons sont suspects, «litigieux».

20minutes a ainsi établi le top 10 suivant: 1. Bobby Julich 2. Christophe Rinero, 3. Jean-Cyril Robin, 4. Roland Meier, 5. Danielle Nardello, 6. Giuseppe Di Grande, 7.  Axel Merckx, 8. Bjarne Riis, 9. Dariusz Baranowski, 10. Stéphane Heulot.

Mais si on retranche les cas suspects, poursuit le site du quotidien, le podium serait le suivant: 1. Julich, 2. Rinero, 3. Robin, 4 Nardello…

Mais là où ça se complique, c’est que, depuis 1998, de l’EPO a coulé sous les ponts et que de nombreux coureurs ont depuis avoué s’être dopé. Résultat, un classement avec de sacrés trous…

En jaune, dans le tableau ci-dessous, ceux qui ont été épinglés par la commission sénatoriale, ou dont les échantillons sont considérés comme suspects. En orange ceux qui ont avoué s’être dopés, et en gris ceux qui ont été pris ou pour lesquels il existe une présomption, mais pas en 1998… Et il y en a encore quelques-uns pour lesquels on peut avoir de gros doutes…

Au final, sur la centaine de coureurs qui a fini le Tour 98, une cinquantaine AU MOINS a été en contact avec un produit dopant. Ça fait un sacré Tour à trous.

JH, avec les données de Cyclisme-dopage.com

Johan Hufnagel
Johan Hufnagel (67 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte