Sports

Dopage: les sprinteurs Tyson Gay et Asafa Powell contrôlés positifs

Temps de lecture : 2 min

Tyson Gay et Asafa Powell en finale du 100 mètres aux championnats du monde d'athlétisme à Thessalonique le 12 septembre 2009, REUTERS/Yiorgos Karahalis
Tyson Gay et Asafa Powell en finale du 100 mètres aux championnats du monde d'athlétisme à Thessalonique le 12 septembre 2009, REUTERS/Yiorgos Karahalis

Deux des principaux rivaux d’Usain Bolt sur 100 mètres ont annoncé avoir été contrôlés positifs à des produits dopants dimanche 14 juillet. Le coureur américain Tyson Gay a reconnu avoir été contrôlé positif à une substance interdite et s’est retiré des prochains championnats du monde à Moscou le mois prochain, rapporte Associated Press.

Tyson Gay n’a pas précisé la substance mise en cause, mais il n’a pas contesté les résultats, déclarant juste qu’on l’avait prévenu la semaine dernière qu’un échantillon prélevé le 16 mai était positif.

Tyson Gay a déclaré:

«Je n’ai pas d’histoire de sabotage. Je n’ai pas de mensonge à faire. Je n’ai rien à dire pour que cela ressemble à une erreur ou pour faire croire que c’est de la faute de l’Usada [l’agence anti-dopage américaine], que quelqu’un me joue un tour. Je n’ai aucune de ces histoires. J’ai fait confiance à quelqu’un et j’ai été déçu.»

Il n’a pas précisé qui cette personne était. L’agence antidopage américaine a précisé que l’échantillon «B» de Gay devait encore être testé et que «comme dans tous les cas, tous les athlètes sont innocents jusqu’à ce que le contraire soit prouvé par le processus légal établi», et a affirmé apprécier «la façon dont M. Gay gère cette situation et son choix de se retirer volontairement de toute compétition pendant que la procédure suit son cours».

Quelques minutes après l’Américain, c’était au tour du sprinteur jamaïcain Asafa Powell, ancien recordman du monde du 100 mètres, d’annoncer par un communiqué qu’il avait été contrôlé positif à l'oxilofrine (apparenté à l'éphédrine) lors des sélections jamaïcaines pour les championnats du monde, auxquels il ne participera pas, rapporte Le Monde. Il a déclaré:

«Je veux assurer ma famille, mes amis et mes fans que je n'ai jamais volontairement pris des produits interdits. Je ne suis pas et je n'ai jamais été un tricheur. Mon erreur n'est pas d'avoir triché mais de ne pas avoir été plus vigilant. […] Une enquête a été lancée par mon encadrement pour savoir comment ce produit est entré dans mon corps. Je suis complètement dévasté par cette situation. Au plan professionnel, je ne peux pas participer aux Mondiaux et au plan personnel, le coût est encore plus grand.»

Newsletters

En Inde, le cricket au centre de la division religieuse

En Inde, le cricket au centre de la division religieuse

Des accusations contre le coach et joueur musulman Wasim Jaffer font craindre une irruption de l'islamophobie dans le sport, jusqu'alors préservé des tensions confessionnelles.

Au cœur de la Barkley, l'ultra-trail le plus dur au monde

Au cœur de la Barkley, l'ultra-trail le plus dur au monde

Unique et fascinante, la Barkley est une course de 60 heures et 200 kilomètres à travers le parc naturel de Frozen Head, dans le Tennessee. Depuis 1986, seuls quinze participants en sont venus à bout. Le photographe Alexis Berg et le journaliste...

Les vingt premières secondes

Les vingt premières secondes

Vous courez? Souvenez-vous de votre première sortie running. Vous avez peut-être eu la chance de partir comme une fusée en orbite autour de votre domicile. Ou au contraire, vous avez eu du mal. Beaucoup de mal. Alors que votre souffle était court,...

Newsletters